AB InBev insatisfait de ses performances | RetailDetail

AB InBev insatisfait de ses performances

AB InBev insatisfait de ses performances

« Nous sommes insatisfaits de nos performances en termes de volumes et de revenus en 2013. Celles-ci étant toujours impactées par les contretemps macro-économiques dans un certain nombre de nos marchés. », indique la direction du groupe brassicole AB InBev. Pourtant au troisième trimestre l’entreprise enregistre un chiffre d’affaires en hausse de 14,2% par rapport à l’an dernier. Toutefois ces chiffres sont influencés par la reprise de Corona.

Sans Corona, une croissance (quasi) nulle

Au cours du troisième trimestre AB InBev a réalisé un chiffre d’affaires au niveau mondial de 11,729 milliards de dollars (8,5 milliards d’euros), soit une hausse de 14,2% par rapport à la même période en 2012.  Néanmoins, en excluant la reprise de Corona, le chiffre de vente n’aurait progressé que d’un modeste 0,9%.


Cette hausse s’explique avant tout par des prix de vente plus élevés, car le volume total, sur base comparable, n’a quasiment pas augmenté : de 119,638 millions d’hectolitres au troisième trimestre 2012 à 119,664 millions d’hectolitres aujourd’hui. Le bénéfice par contre a grimpé de 30% : de 1,818 milliards de dollars l’an dernier à 2,366 milliards de dollars (1,3 à 1,7 milliards d’euros) aujourd’hui.


Cette forte croissance du bénéfice est attribuable à la baisse du prix de revient des produits vendus. Celui-ci a diminué de 0,3% par hectolitre au troisième trimestre, et ce surtout grâce aux synergies réalisées après la reprise du groupe  mexicain Grupo Modelo, propriétaire de la bière Corona.


Le Brésil et les Etats-Unis en recul

Malgré tout le management d’AB InBev ne se montre pas totalement satisfait. Sur ses deux principaux marchés, le Brésil et les Etats-Unis, les ventes sont en régression. Un recul qui aux Etats-Unis s’explique en partie par la hausse des prix de la bière en vue de diminuer l’écart entre les marques du segment luxe et du segment moyen. Avec pour conséquence une perte de parts de marché de 0,80% au troisième trimestre. Au Brésil l’inflation est le principal responsable des mauvaises performances du groupe.


En Europe de l’Ouest, le groupe a bénéficié d’un été très ensoleillé qui a contribué à une hausse des volumes de bières propres de 0,1% . En Belgique le marché brassicole reprend et les volumes de bières propres progressent de 0,4%, entraînant une croissance de la part de marché.


En Chine les volumes de bières propres sont en hausse de 8,3% au troisième trimestre, ce qui permet au groupe d’y augmenter sa part de marché.


Pour l’ensemble de l’année AB InBev s’attend à des volumes stables ou en légère baisse. A court terme, la pression sur les volumes  au Brésil persistera. En Chine par contre le groupe table sur une forte croissance.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Albert Frère goûte aux fricadelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricadelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.

Colruyt Group dépasse les attentes

19/06/2018

Grâce notamment à une fin d’année tonique, Colruyt Group est parvenu à augmenter sa part de marché durant l’exercice écoulé. Contre toute attente les marges se sont maintenues. Les activités en ligne aussi affichent de bonnes performances.

La marque de lait Joyvalle intégrée à Campina

19/06/2018

Le fabricant de produits laitiers FrieslandCampina veut se concentrer sur une marque de lait forte : Joyvalle sera désormais intégré sous le parapluie de Campina.

Un nouveau plan commercial pour réanimer Makro

18/06/2018

Grâce à une offre professionnelle et de grands emballages, Makro entend inciter plus de clients à acheter davantage. En outre, le service envers la clientèle locale sera amélioré. Mais le temps presse : fin 2019 le redressement devra être visible.

L'ex-dirigeant de Carrefour renonce finalement à sa prime royale de départ

18/06/2018

Georges Plassat, l’ancien PDG de Carrefour, renonce à la généreuse indemnité de départ qui était prévue pour lui. Une décision qu’il a prise sous la pression de l’opinion publique.

Le supermarché en ligne Wink.be jette l’éponge

18/06/2018

Le groupe Louis Delhaize met un terme à son webshop Wink.be. Depuis sa création en 2013, le spécialiste des courses en ligne n’a jamais eu la moindre perspective de rentabilité.