Albert Heijn booste Ahold sur la voie de la fusion avec Delhaize | RetailDetail

Albert Heijn booste Ahold sur la voie de la fusion avec Delhaize

Albert Heijn booste Ahold sur la voie de la fusion avec Delhaize

Ahold annonce d’excellents chiffres pour le 3ème trimestre 2015, avec en particulier une remarquable croissance de 4% du CA comparable aux Pays-Bas, et ce en partie grâce à Albert Heijn, qui ainsi booste Ahold sur la voie de la fusion avec Delhaize.

Les Pays-Bas font mieux que les Etats-Unis

« Nous sommes en bonne voie pour atteindre les objectifs sur l’ensemble de 2015 et pour finaliser la fusion avec Delhaize d’ici mi-2016 », se félicite le CEO Dick Boer dans un communiqué de presse. Et de fait, le CEO a de quoi être optimiste : les effets de change ont stimulé la croissance du chiffre d’affaires d’Ahold et même sans ces effets il reste une croissance de 1,7%. Hors essence, la croissance du chiffre d’affaires à taux de change constants s’élève à 3,3%.


Sur son principal marché, les Etats-Unis (qui représentent plus de 62% du chiffre d’affaires trimestriel net), Ahold a vu progresser son chiffre d’affaires comparable de 1,8% (hors essence et à taux de change identiques). Peapod, le supermarché online d’Ahold USA, a enregistré une croissance à deux chiffres de son CA, grâce à l’efficacité du nouveau centre d’e-fulfilment au New Jersey, opérationnel depuis cette année.


Les meilleures performances d’Ahold sont attribuables aux Pays-Bas, dont provient plus de 33% du chiffre d’affaires trimestriel total. Durant le troisième trimestre le chiffre d’affaires net y a progressé de 7,4% par rapport à la même période en 2014. L’impressionnante croissance de 4% du chiffre d’affaires comparable s’explique par le nombre plus élevé de transactions et la hausse des volumes chez Albert Heijn, et ce en particulier dans le rayon frais.


Outre la croissance du CA comparable, le chiffre d’affaires total a également progressé grâce à la transformation des anciens magasins C1000 et grâce à l’expansion du réseau de magasins en Belgique, qui actuellement compte 33 points de vente Albert Heijn.


Potentiel online en Belgique

Par ailleurs Albert Heijn a su tirer profit du déploiement du canal online :  au troisième trimestre AH.nl et bol.com ont vu progresser leur chiffre d’affaires de plus de 30%. Bol.com, la filiale online non-food d’Ahold, affiche une croissance sur la plate-forme Plaza – où des tiers vendent leurs produits via bol.com – et en Belgique. Par ailleurs, une fois la fusion avec Delhaize finalisée l’an prochain, le groupe Ahold Delhaize pourra multiplier ses clients online grâce aux points de retrait des magasins Delhaize.


La Tchéquie (qui représente environ 4,7% du chiffre d’affaires trimestriel d’Ahold) a enregistré une hausse de 6,4% de son chiffre d’affaires net, à taux de change constants. A noter que depuis le 1er août 2014 Ahold y a repris 49 anciens magasins Spar, qui désormais opèrent sous le nom Albert. Les performances décevantes de ces magasins de grand format étant reprises dans les comptes du troisième trimestre, le chiffre d’affaires comparable d’Ahold (hors essence) a reculé de 0,7%. C’est pourquoi  Ahold teste diverses initiatives afin d’améliorer le chiffre d’affaires et le rendement de ces magasins. Davantage de marques maison et d’articles tchèques – en réponse au sentiment nationaliste – devraient permettre à Ahold d’inverser la tendance en Europe centrale.


Q4: trimestre crucial

Après que son futur partenaire Delhaize ait annoncé de bons résultats le mois dernier, Ahold a son tour fait bonne impression. Ainsi Albert Heijn – et par la même occasion Ahold – est en bonne forme pour entamer le quatrième trimestre ô combien important. Bien que son principal rival Lidl continue d’investir dans le domaine du frais et du service, la part de marché du discounter semble avoir atteint son plafond. Mais est-ce vraiment le cas ? Pour cela il faudra attendre les résultats des ventes durant la période des fêtes au mois de décembre.


Ensuite Ahold et Delhaize pourront faire le bilan de leur dernière année en tant qu’entreprises individuelles, après quoi – une fois la fusion finalisée mi-2016  – l’intégration des deux entités pourra commencer. Alors qu’au troisième trimestre le programme Simplicity d’Ahold une fois de plus a permis de réaliser des économies de coûts conséquentes, tant aux USA qu’aux Pays-Bas, Simplicity aura un nouvel impact dans le cadre du processus d’intégration. « Ensemble, nous formerons un food retailer international plus fort ; une union dont profiteront nos clients, nos collaborateurs et nos actionnaires », conclut le CEO Dick Boer.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.