Aldi va tester un webshop en Grande-Bretagne | RetailDetail

Aldi va tester un webshop en Grande-Bretagne

Aldi va tester un webshop en Grande-Bretagne

Aldi semble finalement se lancer dans l’e-commerce : le discounter allemand ouvrira un webshop, non par hasard, au Royaume-Uni, qui servira de terrain d’essai.

Le Royaume-Uni « terrain d’essai idéal »

« Le marché britannique est le terrain idéal pour effectuer un test à grande échelle : le consommateur britannique est un fan inconditionnel du shopping online. La vente internet de produits alimentaires y a atteint un niveau que le commerce allemand est loin d’égaler », lit-on dans  le magazine allemand Lebensmittel Zeitung.


Toujours selon le magazine, Aldi avait déjà des projets dans le domaine du e-commerce depuis plus de dix ans. Toutefois le management aurait rencontré une forte opposition, surtout sur son marché domestique, de la part des gérants de filiales craignant que leur chiffre d’affaires ne soit affecté si le groupe ouvrait un webshop.


Outre la Grande-Bretagne, Aldi envisagerait également l’ouverture de webshops pour l’Espagne et le Portugal. Précisons qu’il est question ici d’Aldi Süd. On ignore toutefois si le groupe Aldi Nord, plus conservatif et sous lequel opèrent la Belgique et les Pays-Bas, a des projets similaires.


Révolution Click & Collect

Selon Planet Retail, l’e-commerce au Royaume-Uni représenterait déjà 11% du chiffre d’affaires global du retail dans le pays. « En se lançant online, le discounter disposerait d’un nouveau canal de croissance, en plus de sa stratégie d’expansion déjà très agressive de son réseau de magasins physiques », explique le directeur de recherche Rob Gregory.


Toutefois Aldi aura à faire face aux valeurs établies, déjà actives depuis longtemps dans le domaine du e-commerce et tirant déjà pleinement profit de leurs points de retrait ‘click & collect’. Les numéros un et deux, Tesco et Asda, se sont lancés online respectivement en 2010 et 2011 : chez Tesco plus de 300 magasins sur les 2.650 au total sont déjà dotés d’un point de retrait ; chez Asda il est question de 592 magasins avec point d’enlèvement.


En début de mois l’enseigne Sainsbury’s annonçait, elle aussi, le déploiement de points de retrait pour produits alimentaires. Le numéro trois du marché du food britannique espère disposer d’une vingtaine de points d’enlèvement d’ici la fin de ce mois et d’une centaine d’ici la fin de cette année.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Des produits pour bébés viennent élargir l’assortiment de marques distributeur chez Lidl

19/04/2018

Lidl peut tout doucement échanger son rôle de discounter contre celui de retailer complet.  La chaîne de supermarchés lance sa propre gamme de produits pour bébés de marques distributeur Lupilu et Cien, déjà fortement appréciées par la clientèle.

Unilever affecté par la faiblesse du dollar

19/04/2018

 

Unilever a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 5% suite aux effets de change négatifs.  Sans cet impact, le chiffre d’affaires du groupe de produits alimentaires et de soins personnels aurait progressé de 3,4%.

Greenyard se charge de la logistique des produits frais pour les magasins Carrefour indépendants

19/04/2018

Une collaboration exclusive entre Carrefour Belgium et le fournisseur de produits frais Greenyard a pour but d’élever le niveau de l’offre de produits frais dans les points de vente de plus petite taille.

Delhaize lance un label alimentaire et distribue des fruits gratuits

18/04/2018

Afin de promouvoir un régime alimentaire plus équilibré, Delhaize ambitionne le lancement d’un label affichant clairement la qualité nutritionnelle d’un produit.

Le conflit sur les prix opposant Nestlé à Colruyt, Edeka et Intermarché touche-t-il à sa fin ?

17/04/2018

Colruyt, Edeka et Intermarché semblent se rapprocher d’un accord dans le conflit sur les prix qui les oppose à Nestlé : dans une nouvelle proposition le géant suisse fait des concessions. Entretemps les stocks des retailers commencent à s’épuiser.

Carrefour et E.Leclerc se lancent dans la course aux points de retrait urbains

17/04/2018

La lutte concurrentielle sur le marché du e-commerce français semble avoir entamé une nouvelle phase. Tant Carrefour que E.Leclerc ouvrent des points de retrait destinés aux piétons dans les centres-villes, appelés ‘drives piétons’.