Bataille judiciaire entre Delhaize et Veviba

Bataille judiciaire entre Delhaize et Veviba

Suite au scandale de Veviba, Delhaize, client depuis 42 ans de l’abattoir de Bastogne, a mis fin à la collaboration, mais à présent le retailer poursuit son combat devant le tribunal de Bruxelles. Veviba de son côté exige également une indemnisation.

 

Demandes d’indemnisation

Le scandale de la viande mettant en cause, entre autres, l’abattoir Veviba de Bastogne, tourne en procès : la chaîne de supermarchés Delhaize, cliente depuis plus de 40 ans chez Veviba, met non seulement un terme à cette longue collaboration, mais s’est également rendue au tribunal de Bruxelles en vue d’obtenir un dédommagement de Veviba pour les désagréments encourus.


Pour Delhaize les constations de fraude chez Veviba ont provoqué une rupture de confiance irréparable entre le retailer et l’abattoir, raison pour laquelle l’enseigne exige une indemnisation de la part de Veviba. « Nous voulons offrir à nos clients des produits sûrs de la meilleure qualité, et non pas de la viande impropre à la consommation humaine ou affichant injustement le label bio », explique Delhaize à la Libre Belgique : « La confiance de nos clients aussi en a pris un coup et pour cela nous exigeons un dédommagement de Veviba. »


De son côté Veviba contre-attaque : l’abattoir incriminé exige une indemnisation de Delhaize pour avoir mis fin abusivement à la collaboration. Outre Veviba, l’abattoir Lanciers de Rochefort devra également venir se justifier devant le tribunal bruxellois.