Carrefour et E.Leclerc se lancent dans la course aux points de retrait urbains

Carrefour et E.Leclerc se lancent dans la course aux points de retrait urbains

Carrefour et E.Leclerc se lancent dans la course aux points de retrait urbains
Foto Carrefour

La lutte concurrentielle sur le marché du e-commerce français semble avoir entamé une nouvelle phase. Tant Carrefour que E.Leclerc ouvrent des points de retrait destinés aux piétons dans les centres-villes, appelés ‘drives piétons’.

Deux stratégies

Jusqu’à présent la plupart des points de retrait ou ‘Drives’ des distributeurs français se trouvaient en périphérie : sur les parkings d’hypermarchés et de supermarchés ou solos. Les clients viennent y retirer leur commande en voiture. Pour les consommateurs des grands centres-villes, qui se déplacent à pied, à vélo ou avec les transports en commun, l’offre était plutôt restreinte, malgré de timides tentatives d’Auchan, Cora et Monoprix, entre autres. Mais cela va changer. Carrefour et E.Leclerc commencent à ouvrir des drives piétons dans plusieurs villes, notamment à Paris, Lyon, Saint-Etienne et Lille.


Les deux distributeurs suivent néanmoins une stratégie différente. Carrefour, qui dispose d’un vaste réseau de magasins de proximité dans les villes, intègre les drives piétons dans les points de vente existants. Les clients peuvent venir retirer leurs commandes dans l’un des points de vente de Carrefour City, Contact ou Bio. Les six premiers ouvriront cette semaine à Paris. Les villes de Lyon (4 points de retrait) et Saint-Etienne figurent également sur la liste. A noter que Carrefour promet aux shoppers online de meilleurs prix que s’ils venaient faire leurs courses en magasin … Le montant minimum d’une commande s’élève à 40 euros. Carrefour espère ainsi attirer des clients qui généralement font leurs courses hebdomadaires en dehors de la ville.


E.Leclerc par contre est un acteur du segment des hypermarchés qui jusqu’il y a peu n’était pas présent dans les centres-villes. Récemment le retailer a décidé de se lancer sur le marché parisien, très lucratif, notamment avec son service de livraison ‘Leclerc chez moi’. A présent des exploitants E.Leclerc ouvrent des points de retrait solos indépendants. Le premier a ouvert en avril 2017 à Lille. Celui-ci traite déjà 1.000 commandes par semaine, avec un panier moyen de 38 à 40 euros et vise un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros par an, explique l’exploitant à LSA. La semaine dernière il a ouvert un deuxième point de retrait lillois. Entretemps un autre point d’enlèvement a ouvert à Aurillac (dans le département du Cantal). Dans le courant du mois de mai Paris devrait accueillir les premiers Drive Piéton Leclerc. Bref, la lutte pour le client citadin online peut commencer !
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

HelloFresh augmente ses investissements au détriment du bénéfice

14/08/2018

Malgré la promesse d'un bénéfice pour la fin de l'année, le livreur de box repas HelloFresh opte finalement pour de nouveaux investissements. Après un solide 2ème trimestre, l'entreprise mise sur la croissance aux Etats-Unis.

Le shopping sans caisse également disponible chez OKay

13/08/2018

Après les magasins Spar de Colruyt Group, l'enseigne OKay (Compact) adopte à son tour le shopping sans caisse. Avec l'app ‘Scan. Pay. Go.’ les clients n'ont plus besoin de faire la file à la caisse.

AB InBev veut enivrer l'Afrique

09/08/2018

Pour AB InBev l'Afrique est le marché de l'avenir. Le brasseur nourrit de hautes ambitions sur le continent : la prospérité et la population, qui de plus en plus appricie la bière, y augmentent rapidement.

Lidl met des voitures à disposition des shoppers

08/08/2018

"Votre propre voiture pour faire vos courses", voilà comment Lidl présente son nouveau service d'autopartage sur les parkings de ses supermarchés. Pour ce projet le discounter collabore avec Mazda Carsharing.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

A peine 2% des utilisateurs d'Amazon Alexa ont déjà effectué un achat vocal

07/08/2018

Aux Etats-Unis à peine 2% de tous les propriétaires d'une enceinte connectée Amazon Echo ont déjà effectué un achat vocal. Beaucoup ont essayé, mais ont ensuite décroché. La technologie est-elle sans intérêt ou n'est-elle pas encore au point?