Carrefour teste la 'reconnaissance automatique de produits'

Le géant français de la grande distribution Carrefour teste une nouvelle technologie de ‘reconnaissance automatique de produits’ dans deux de ses hypermarchés, afin d’éviter les rayons vides.


Plus jamais de rayons vides

Après un premier projet pilote dans l’hypermarché de Portet-sur-Garonne (en Occitanie), Carrefour  effectue un deuxième test à Claye-Souilly (près de Paris) avec une nouvelle technologie, qui à l’aide de caméras connectées et d’intelligence artificielle reconnaît automatiquement les produits. Le test durera environ quatre mois.


'Qopius Shelf Watch', le système de reconnaissance d’image développé par la start-up française Qopius, scanne les rayons et détecte les ruptures de stock. Si nécessaire, le système avertit les employés, qui via leur tablette sont informés des produits à réapprovisionner. Si les rayons sont équipés d’étiquettes de prix électroniques, le système peut même faire clignoter l’étiquette concernée. Tout cela pour permettre d’optimaliser la disponibilité des produits en temps réel et ainsi maximaliser les ventes.


Tremplin vers un magasin sans caisse ?

En principe la technologie permet également d’enregistrer les achats des clients en vue d’un shopping sans caisse (comme chez Amazon Go), mais pour l’instant cette option n’est pas à l’ordre du jour.


Ce qui ne signifie pas pour autant que Carrefour ne l’envisage pas : en mars de cette année le retailer français ouvrira un petit magasin pilote sans caisse de 56 m² dans l’un de ses bureaux, où les employés pourront effectuer des achats sans passer par la caisse. Tout comme chez Amazon Go ils seront suivis par des caméras qui enregistrent leurs achats. La ‘reconnaissance faciale’ sera utilisée pour valider les paiements, un système déjà testé en Chine par Carrefour en partenariat avec le géant de la technologie Tencent.