Carrefour va vendre des produits locaux aussi en ligne

Carrefour va vendre des produits locaux aussi en ligne
Foto Carrefour

Depuis 2013 les produits locaux occupent une place proéminente dans les hypermachés et supermarchés de Carrefour Belgium. Désormais le distributeur ouvre son webshop aux fabricants artisanaux qui souhaitent toucher un public plus large.

Partie du plan de transformation

Concrètement, il suffit au client de se rendre sur le site web Drive via l'adresse carrefour.eu et de choisir dans quel magasin il souhaite faire ses courses. Il verra s'afficher un onglet 'produits locaux' avec l'offre locale proposée en ligne par le magasin sélectionné. La commande se fait de la même manière que pour les autres articles : les produits locaux commandés sont préparés en magasin et ajoutés au reste de la commande sur le site Drive. Comme toujours, le client a la possibilité de venir retirer sa commande ou de se la faire livrer à domicile. Dans son offre en ligne Carrefour préserve le caractère local : les produits proposés proviennent d'un  rayon de 40 km autour du magasin sélectionné.

 

Actuellement Carrefour collabore avec 750 producteurs locaux, qui en fonction des saisons proposent 11.000 références dans les magasins de l'enseigne. Pour ce faire le retailer avait déjà adapté son système d'approvisionnement, de facturation et de paiement. Désormais ces producteurs pourront donc également vendre leurs produits en ligne sans avoir à se soucier de la gestion administrative et informatique qu'implique la création d'un webshop. L'hypermarché d'Arlon est le premier à bénéficier de ce service : le point de vente propose déjà une dizaine de références en collaboration avec des partenaires locaux. L'objectif est de déployer cette initiative dans tous les magasins disposant d'un rayon de produits locaux.


Le projet s'inscrit dans le cadre du plan de transformation de Carrefour, dont l'une des priorités est la digitalisation. Quoi de  plus logique que le retailer ait annoncé l'initiative lors de la foire agricole annuelle de Libramont : c'est là précisément qu'en 2012 est née l'idée de promouvoir les produits locaux.