Casino se retire du Vietnam | RetailDetail

Casino se retire du Vietnam

Casino se retire du Vietnam

Le distributeur français Casino souhaite réduire sa dette de 2 milliards d’euros à court terme. Ce plan de désendettement se fera par le biais de ventes immobilières en Thaïlande et en Colombie et par la cession de ses activités au Vietnam.

Cours de l’action réduit de moitié

Lors de l’assemblée générale en 2014 le PDG Jean-Charles Naouri pouvait encore se targuer d’un doublement du cours de l’action en cinq ans. L’action avait même frôlé les 97 euros momentanément. Mais depuis le mois d’avril c’est la dégringolade : l’action a déjà perdu la moitié de sa valeur. Pour inverser la tendance, Casino a annoncé vouloir réduire sa dette de plus de deux milliards d’euros.


Pour ce faire le distributeur français cherche des candidats souhaitant investir dans les ‘murs’ de quelques centres commerciaux en Thaïlande (où Casino est actif sous l’enseigne Big C) et en Colombie (où le groupe français est propriétaire d’Éxito). Toutefois Casino veut garder la majorité des actions immobilières. Par ailleurs, les Français se retirent entièrement du Vietnam, où le groupe exploite 31 hypermarchés et 10 magasins de proximité, qui génèrent un chiffre d’affaires annuel d’environ 600 millions d’euros (soit 2,5% du chiffre d’affaires total du groupe).


En cédant les activités au Vietnam, plus quelques autres « actifs non stratégiques », le directeur financier Antoine Giscard d'Estaing, espère récolter deux milliards d’euros « dans les douze prochains mois. Des marques d’intérêts de la part d’investisseurs potentiels existent », précise-t-il. A la bourse les investisseurs ont d’ores et déjà réagi favorablement.


Ainsi le Vietnam est le énième pays abandonné par Casino. Auparavant le groupe français s’était déjà retiré de Pologne (2006), des Etats-Unis et du Mexique (2007), des Pays-Bas (2009)  et du Venezuela (2010). Casino réalise la majeure partie de son chiffre d’affaires dans deux pays : en France, son marché domestique (19,6 milliards d’euros) et au Brésil (19,4 milliards d’euros). Le trio sud-américain Colombie-Argentine-Uruguay génère 5,1 milliards d’euros et la Thaïlande près d’un milliard d’euros.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.

Colruyt Group dépasse les attentes

19/06/2018

Grâce notamment à une fin d’année tonique, Colruyt Group est parvenu à augmenter sa part de marché durant l’exercice écoulé. Contre toute attente les marges se sont maintenues. Les activités en ligne aussi affichent de bonnes performances.

La marque de lait Joyvalle intégrée à Campina

19/06/2018

Le fabricant de produits laitiers FrieslandCampina veut se concentrer sur une marque de lait forte : Joyvalle sera désormais intégré sous le parapluie de Campina.

Un nouveau plan commercial pour réanimer Makro

18/06/2018

Grâce à une offre professionnelle et de grands emballages, Makro entend inciter plus de clients à acheter davantage. En outre, le service envers la clientèle locale sera amélioré. Mais le temps presse : fin 2019 le redressement devra être visible.