Coca-Cola investit 2,15 milliards de dollars dans Monster

Coca-Cola investit 2,15 milliards de dollars dans Monster

Le géant des sodas Coca-Cola a déboursé 1,6 milliard d’euros pour une participation de 16,7% dans Monster Beverage, l’un des plus grands producteurs de boissons énergisantes au monde. Cette transaction comprend également le transfert de certaines marques d’un groupe à l’autre.

Option sur 25% des actions

L’accord conclu entre Coca-Cola et Monster s’inscrit dans le cadre d’un partenariat plus large. L’opération implique notamment le transfert des boissons énergisantes de Coca-Cola (entre autres Burn et Full Throttle) vers Monster. Inversement Monster, qui désormais se concentrera uniquement sur les boissons énergisantes, cèdera ses marques de sodas (telles que Hansen's Natural Sodas et Peace Tea) à Coca-Cola.


Par ailleurs les deux entreprises américaines concluront de nouveaux accords de distribution (une mauvaise nouvelle pour AB InBev, qui aux Etats-Unis se charge de la distribution de Monster). Ceci permettra à Monster de s’étendre vers les pays émergents comme la Chine et la Russie, où la marque n’est pas encore implantée.


En outre Coca-Cola a la possibilité d’augmenter sa participation jusqu’à 25% endéans les quatre ans, a précisé Muhtar Kent, CEO de Coca-Cola.


Marchés en forte croissance

Cette acquisition cadre dans la stratégie de Coca-Cola, qui consiste à investir dans de nouvelles marques et technologies prometteuses. Le marché en forte croissance des boissons énergisantes est estimé  à plus de 20 milliards d’euros par Euromonitor International.


La principale source de revenus du fabricant de sodas d’Atlanta est sous pression depuis un certain temps déjà, car les consommateurs adoptent des habitudes alimentaires plus saines. Dans cette optique le géant américain a fait part de son intention d’augmenter sa participation dans Keurig Green Mountain – spécialisé dans  les distributeurs de boissons à usage domestique – à 16%, dans le but de concurrencer SodaStream.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top