Colruyt publie de solides chiffres semestriels

Colruyt Collect & Go

A mi-chemin de son exercice comptable la plupart des indicateurs sont au vert pour Colruyt Group : tant le chiffre d’affaires comparable que la marge brute et la part de marché sont en hausse. Néanmoins le bénéfice a reculé, en raison d’effets uniques.


Bonnes performances de la division retail

Lundi soir après bourse – un jour plus tôt qu’annoncé initialement – Colruyt Group a publié des résultats meilleurs que prévu pour le premier semestre de son exercice comptable 2019-2020. Le chiffre d’affaires a progressé de 2,8% à plus de 4,7 milliards d’euros. A noter que la croissance a été influencée par la modification de l’exercice comptable des sociétés françaises et par l’intégration de l’enseigne de vélos Fiets!. Sur base comparable la croissance du chiffre d’affaires s’est établie à 2,1%, carburants compris (1,9% hors carburants). En outre le groupe a bénéficié d’un effet calendaire favorable de 1 ,3%. La marge brute a augmenté à 26,6% du chiffre d’affaires, notamment grâce à des  améliorations opérationnelles, précise le retailer. Néanmoins le bénéfice a chuté de 5,7%, suite à des facteurs uniques, dont la vente durant le précédent exercice d’une participation dans un parc éolien offshore.


La division retail affiche de bonnes performances : le chiffre d’affaires a augmenté de 2,6% à 3,9 milliards d’euros. Sur base comparable il est question d’une croissance de 2,0%. En Belgique et au Luxembourg Colruyt a vu son chiffre d’affaires progresser de 1,4%, principalement en raison de l’effet calendaire positif (Pâques). OKay, Bio-Planet et Cru ont enregistré une croissance globale de leur chiffre d’affaires de 3,0%. Le chiffre d’affaires de la division du commerce de gros – dont font partie entre autres les magasins de Spar Colruyt Group, Alvo et Mini Market – a progressé de 0,9% à 414 millions d’euros. Sur base comparable ce chiffre d’affaires est resté quasiment stable. Malgré « un climat macro-économique difficile, une forte concurrence et une pression promotionnelle fluctuante », la part de marché de Colruyt Meilleurs Prix, OKay et Spar en Belgique a augmenté de 32,4% à 32,5%.


Le chiffre d’affaires de la division non-food a bondi de 14,4%. Dreamland et Dreambaby ont progressé de 5,2%, en grande partie grâce à l’effet calendaire favorable. Croissance également pour la plateforme en ligne de seconde main NewStory, avec sept nouveaux points de collecte. En France le chiffre d’affaires comparable a grimpé de 7,1% hors carburants.


Maintien de la stratégie de prix

Colruyt continue d’investir dans l’e-commerce : le test de livraison à domicile de courses dans six communes de la périphérie bruxelloise est un succès et sera prolongé de six mois. Le groupe souligne que l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché (lisez : Jumbo) ne change en rien la stratégie de prix : sur base de plus de 100.000 relevés de prix par jour les baisses de prix et promotions des concurrents sont prises en compte dans les prix de vente au quotidien. Le déploiement des étiquettes de prix électroniques se déroule selon le planning et sera finalisé d’ici fin 2019.


Colruyt Group s’attend à ce que le marché de détail reste concurrentiel et ne prévoit donc pas à court terme de redressement significatif du climat économique pour le consommateur en Belgique. Le résultat net consolidé de l’exercice 2019/2020 devrait légèrement dépasser celui de l’exercice précédent (372 millions d’euros hors effets uniques).