Heiploeg vend sa filiale belge Morubel

Heiploeg vend sa filiale belge Morubel

Le fournisseur néerlandais de crevettes et crustacés Heiploeg chercherait à céder sa filiale ostendaise de surgelés Morubel. La procédure de vente n’en serait qu’à sa « phase initiale ».

Vente en phase initiale

Selon le journal De Tijd, Heiploeg aurait mandaté la banque Rabo Securities en vue de rechercher un acheteur pour Morubel, qui l’année dernière a réalisé un chiffre d’affaires de 80,4 millions d’euros et qui appartient à Heiploeg depuis 1999. A l’époque le groupe néerlandais avait racheté l’entreprise ostendaise à  Albert Fisher, groupe alimentaire britannique coté en bourse.


Durant des années Heiploeg a été aux mains de la société d’investissement Gilde, qui a permis au groupe de se développer jusqu’à devenir un fournisseur réputé de crevettes en Europe et le numéro 1 européen des crevettes de la Mer du Nord. Les 2.500 employés produisent annuellement environ 35 millions de kilos de produits finis et génèrent ainsi un chiffre d’affaires de près de 300 millions d’euros.


Mais il y a un revers à la médaille : ces dernières années les dettes se sont accumulées à tel point que les banques créditrices l’année dernière se sont vues contraintes de convertir les dettes en actions. Depuis les banques néerlandaises Rabobank et ABN Amro, ainsi que leur collègue islandais Landsbanski, tiennent les rênes chez Heiploeg Group.


Une amende à millions

Fin novembre Heiploeg, ainsi que trois autres collègues, ont été lourdement compromis et se sont vus infliger une amende pour s’être entendus sur les prix et pour avoir formé un cartel. Ainsi entre 2000 et 2009 les consommateurs néerlandais, belges, allemands et français, entre autres, auraient payé trop cher leurs crevettes de la Mer du Nord.


Heiploeg a été condamné à une amende de 27 millions d’euros. Toutefois l’entreprise néerlandaise est allée en appel contre la décision de la Commission européenne.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top