Heiploeg vend sa filiale belge Morubel

Heiploeg vend sa filiale belge Morubel

Le fournisseur néerlandais de crevettes et crustacés Heiploeg chercherait à céder sa filiale ostendaise de surgelés Morubel. La procédure de vente n’en serait qu’à sa « phase initiale ».

Vente en phase initiale

Selon le journal De Tijd, Heiploeg aurait mandaté la banque Rabo Securities en vue de rechercher un acheteur pour Morubel, qui l’année dernière a réalisé un chiffre d’affaires de 80,4 millions d’euros et qui appartient à Heiploeg depuis 1999. A l’époque le groupe néerlandais avait racheté l’entreprise ostendaise à  Albert Fisher, groupe alimentaire britannique coté en bourse.


Durant des années Heiploeg a été aux mains de la société d’investissement Gilde, qui a permis au groupe de se développer jusqu’à devenir un fournisseur réputé de crevettes en Europe et le numéro 1 européen des crevettes de la Mer du Nord. Les 2.500 employés produisent annuellement environ 35 millions de kilos de produits finis et génèrent ainsi un chiffre d’affaires de près de 300 millions d’euros.


Mais il y a un revers à la médaille : ces dernières années les dettes se sont accumulées à tel point que les banques créditrices l’année dernière se sont vues contraintes de convertir les dettes en actions. Depuis les banques néerlandaises Rabobank et ABN Amro, ainsi que leur collègue islandais Landsbanski, tiennent les rênes chez Heiploeg Group.


Une amende à millions

Fin novembre Heiploeg, ainsi que trois autres collègues, ont été lourdement compromis et se sont vus infliger une amende pour s’être entendus sur les prix et pour avoir formé un cartel. Ainsi entre 2000 et 2009 les consommateurs néerlandais, belges, allemands et français, entre autres, auraient payé trop cher leurs crevettes de la Mer du Nord.


Heiploeg a été condamné à une amende de 27 millions d’euros. Toutefois l’entreprise néerlandaise est allée en appel contre la décision de la Commission européenne.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: