Huyghebaert (Prima, Cashwell) en faillite

Huyghebaert (Prima, Cashwell) en faillite

Le grossiste alimentaire malinois Huyghebaert a déposé le bilan hier. Le groupe chapeautant les enseignes Prima, Cashwell et Uw Buurtwinkel a traversé une année houleuse, qui se termine donc par une faillite. 97 emplois risquent de passer à la trappe.

Une année houleuse

L’année dernière déjà Huyghebaert avait annoncé un licenciement collectif, en raison de la forte baisse de son chiffre d’affaires.  Au cours de l’exercice 2012 le bénéfice avait déjà chuté de 80%. Selon les experts, l’entreprise avait du mal à faire face au marché de plus en plus compétitif en Belgique.


Les tentatives de redressement, notamment une reprise par le groupe campinois Heylen, se sont avérées vaines et le jeu de chaises musicales au sein du haut management (avec trois CEO différents en un an) a miné la confiance des banques. « Tous ces changements au top font preuve d’une stratégie peu réfléchie de la part de la famille-propriétaire de l’entreprise, raison pour laquelle la banque BNP Paribas Fortis a probablement perdu confiance en l’entreprise », estime Jorg Snoeck, fondateur de RetailDetail.


Suite à cette faillite, 97 emplois sont menacés, dont la majeurs partie dans le dépôt de Malines. Pour l’instant l’avenir des magasins Cashwell, qui font également partie du groupe Huyghebaert, est encore incertain.


« Carence après le décès de Marc Appel »

Selon Snoeck, l’entreprise est en mauvaise posture depuis le décès il y a quatre ans du CEO Marc Appel en 2010, qui fut l’architecte de la renaissance des magasins Prima.


Au lieu de désigner un nouveau patron spécialisé en mesure de suivre de près l’entreprise, la famille-propriétaire a préféré reprendre les commandes en main, ce qui selon Snoeck était une erreur au niveau stratégique : « Dans le marché actuel, où les clients sont de plus en plus exigeants, il faut être vigilant en permanence pour suivre ses clients. » Par ailleurs Snoeck qualifie de « malsain »  le fait que deux tiers du chiffres d’affaires soit généré par 80 magasins (Prima).

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Le supermarché indépendant n’entend pas rater le train de l’e-commerce

18/09/2017

Dans les conversations à propos du futur de la distribution alimentaire, le mot d’e-commerce conserve quelque chose de magique. Les exploitants indépendants ont-ils franchi le pas ? Si non, qu’attendent-ils ? 

Back to top