Kwak et Karmeliet passent aux mains d’AB InBev

Kwak et Karmeliet passent aux mains d’AB InBev
Shutterstock

La brasserie Bosteels, qui produit notamment les bières Kwak et Tripel Karmeliet, a finalement trouvé un repreneur. Toutefois il ne s’agit pas de Heineken ou Duvel Moortgat, comme évoqué précédemment, mais d’AB InBev.

Un marché à fort potentiel

AB InBev débourserait plus de 200 millions d’euros pour cette acquisition, qui lui permettra de renforcer sa position sur le marché des bières spéciales, un marché qui continue de croître, contrairement à celui de la pils.


Les bières spéciales blondes – comme la Duvel et la Tripel Karmeliet – en particulier ont le vent en poupe, comme en témoignent les chiffres de Bosteels : « En France et aux Pays-Bas nous enregistrons une croissance de 20 à 30% par an », affirme le CEO Antoine Bosteels dans le journal De Tijd. « La Kwak et la Tripel Karmeliet sont nos produits phares. » Bosteels brasse environ 145.000 hectolitres de bière par an, dont environ la moitié de Tripel Karmeliet.


Le rachat par AB InBev crée la surprise : non seulement parce que jusqu’à présent seuls Duvel Moortgat et Heineken avaient été évoqués comme candidats, mais également vu la position déjà très dominante d’AB InBev en Belgique. Toutefois le géant brassicole se serait déjà assuré que cette reprise ne poserait pas problème aux Autorités de la concurrence.