La taxe sur le sucre ne diminue pas la consommation de sodas

La taxe sur le sucre ne diminue pas la consommation de sodas
http://www.shutterstock.com/nl/pic-283206281/stock-photo-hand-holding-soda-can-pouring-a-crazy-amount-of-sugar-in-metaphor-of-sugar-content-of-a-refresh.html?src=2anwZykWwUaMvdNZbGHYAw-1-92

La taxe sur le sucre n’a pas entrainé une baisse de consommation de sodas. Six mois après son introduction, la taxe ne semble avoir aucun impact sur les ventes de boissons rafraîchissantes.

3 euros supplémentaires par an

Ceci confirme les prévisions des économistes de la santé, qui affirmaient que la taxe sur le sucre était trop peu élevé pour inciter les consommateurs à changer leur comportement d’achat. De fait, suite à la taxe le surplus à payer par le consommateur n’est que de 3 euros par an.


Néanmoins la taxe a poussé les consommateurs à s'approvisionner en sodas, soit à l’étranger, soit chez des discounters, comme Aldi et Lidl. Un Belge sur cinq dit faire ses achats de boissons rafraîchissantes et d’eau à l’étranger ; 7% du volume total est acheté au-delà de la frontière.


Aldi affirme avoir vendu davantage de sodas depuis l’instauration de la taxe, par rapport à la même période l’année précédente. Toutefois, selon le discounter, cette hausse est plutôt due à la météo, qu’à la taxe.