La tension monte chez Delhaize

La tension monte chez Delhaize

Un nouveau conseil d’entreprise s’est tenu chez Delhaize. Selon les syndicats, la direction qui envisage la suppression de 2.500 emplois et la fermeture de 14 magasins, refuse de revoir son plan de restructuration.

« La direction n’est pas disposée à fournir des efforts »

« Nous avons discuté de la situation des 14 magasins visés et avons proposé des alternatives, mais malheureusement la direction ne semble pas disposée à fournir des efforts », affirme Delphine Latawiec du syndicat CNE à l’issue du conseil d’entreprise.


« Lors d’une précédente réunion nous avions demandé des éclaircissements, que nous avons obtenus, mais nous ne constatons que peu d’ouverture de la part de la direction », poursuit Latawiec.


Des dizaines de magasins approvisionnés en direct par les fournisseurs

Avant le conseil d’entreprise, les ouvriers du dépôt de Zellik ont débrayé entre 4h et 6h30 du matin en signe de protestation contre les diminutions salariales que veut imposer Delhaize, indique le délégué syndical Kristof De Schepepr (ACV).

 

Selon les plans actuels, les ouvriers garderaient leur emploi, mais devraient faire certaines concessions au niveau de leur salaire. Les syndicats ont calculé qu’ en supprimant les primes, les jours d’ancienneté et certaines pauses rémunérées, il serait question d’une baisse de salaire d’environ  1.400 euros par an.


Le porte-parole Roel Dekelver pour sa part dit « ne pas pouvoir confirmer qu’il y a eu grève. Ces derniers jours des réunions du personnel ont effectivement eu lieu dans nos centres de distribution, d’où l’arrêt temporaire du travail. De telles réunions d’information durent parfois plus longtemps que prévu. »


Par ailleurs le journal de Tijd indique que Delhaize a fait approvisionner des dizaines de magasins en direct par les fournisseurs au lieu de passer pas ses centres de distribution : « Nous avons demandé à nos fournisseurs de livrer certains fruits et légumes », précise Dekelver, tout en ajoutant qu’aujourd’hui la situation devrait se normaliser. Le 15 octobre les syndicats et la direction se rencontreront à nouveau au siège principal de Molenbeek.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top