La tension monte chez Delhaize

La tension monte chez Delhaize

Un nouveau conseil d’entreprise s’est tenu chez Delhaize. Selon les syndicats, la direction qui envisage la suppression de 2.500 emplois et la fermeture de 14 magasins, refuse de revoir son plan de restructuration.

« La direction n’est pas disposée à fournir des efforts »

« Nous avons discuté de la situation des 14 magasins visés et avons proposé des alternatives, mais malheureusement la direction ne semble pas disposée à fournir des efforts », affirme Delphine Latawiec du syndicat CNE à l’issue du conseil d’entreprise.


« Lors d’une précédente réunion nous avions demandé des éclaircissements, que nous avons obtenus, mais nous ne constatons que peu d’ouverture de la part de la direction », poursuit Latawiec.


Des dizaines de magasins approvisionnés en direct par les fournisseurs

Avant le conseil d’entreprise, les ouvriers du dépôt de Zellik ont débrayé entre 4h et 6h30 du matin en signe de protestation contre les diminutions salariales que veut imposer Delhaize, indique le délégué syndical Kristof De Schepepr (ACV).

 

Selon les plans actuels, les ouvriers garderaient leur emploi, mais devraient faire certaines concessions au niveau de leur salaire. Les syndicats ont calculé qu’ en supprimant les primes, les jours d’ancienneté et certaines pauses rémunérées, il serait question d’une baisse de salaire d’environ  1.400 euros par an.


Le porte-parole Roel Dekelver pour sa part dit « ne pas pouvoir confirmer qu’il y a eu grève. Ces derniers jours des réunions du personnel ont effectivement eu lieu dans nos centres de distribution, d’où l’arrêt temporaire du travail. De telles réunions d’information durent parfois plus longtemps que prévu. »


Par ailleurs le journal de Tijd indique que Delhaize a fait approvisionner des dizaines de magasins en direct par les fournisseurs au lieu de passer pas ses centres de distribution : « Nous avons demandé à nos fournisseurs de livrer certains fruits et légumes », précise Dekelver, tout en ajoutant qu’aujourd’hui la situation devrait se normaliser. Le 15 octobre les syndicats et la direction se rencontreront à nouveau au siège principal de Molenbeek.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur:  De sympathiques brigands

24/11/2017

Les prix grimpent, la pérennité du supermarché est menacée et les fabricants de marques continuent de payer la note. Eh oui, quels coquins ces ‘food retailers’. Pour vous en convaincre, voici votre rubrique hebdomadaire concoctée par RetailDetail Food !

Nouveau CEO pour Nestlé Belgilux

23/11/2017

Nestlé a annoncé avoir désigné Michel Mersch comme nouveau CEO de Nestlé Belgilux. Il succède à Alexander von Maillot, qui occupera une nouvelle fonction au siège principal en Suisse.

Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

Back to top