Le biscuit Aztec Jungle de LU s’incline devant le biscuit Dinosaurus de Lotus | RetailDetail

Le biscuit Aztec Jungle de LU s’incline devant le biscuit Dinosaurus de Lotus

Le biscuit Aztec Jungle de LU s’incline devant le biscuit Dinosaurus de Lotus

La biscuiterie LU de Herentals a arrêté la production des biscuits Aztec Jungle, lancés en juin 2013 après que le fabricant ait perdu les droits des fameux biscuits Dinosaurus, rachetés par son concurrent Lotus Bakeries.

L’original plus populaire que la copie

En novembre 2012 Lotus Bakeries (spéculoos) acquérait les droits du « biscuit le plus vendu en Belgique » : le biscuit Dinosaurus, qui jusqu’alors avait toujours été fabriqué par LU. La  cession des droits exclusifs de son biscuit emblématique a entraîné une sérieuse perte financière pour LU, qui s’est empressé de lui trouver un digne successeur : Aztec Jungle, la copie parfaite des biscuits Dinosaurus au niveau de la recette et du goût, mais cette fois sous forme de singe, de toucan ou encore de tortue.


LU était convaincu que le consommateur opterait pour le goût ‘original’ et que l’importance de la forme ne serait que secondaire, ce qui après coup semble avoir été une erreur de jugement : « En soi les biscuits Aztec Jungle se vendaient bien. Mais on savait d’avance qu’il serait difficile de surpasser la popularité des Dinosaurus. Le succès du biscuit Dino était trop grand et son nom trop connu », admet Annick Verdegem porte-parole de LU.


Arrêt de la production depuis le nouvel an

C’est pourquoi LU a décidé de mettre fin à la fabrication d’Aztec Jungle à Herentals. L’arrêt de la production date déjà de la nouvelle année, mais l’information vient seulement d’être diffusée. « En effet la production a été entièrement arrêtée », confirme Verdegem. « Avant notre biscuit Dino était commercialisé en Belgique, en France, aux Pays-Bas et dans d’autres pays, mais la direction a décidé de vendre la nouvelle version uniquement en Belgique. De ce fait le processus de production n’était plus assez rentable. Nous avons donc décidé de nous concentrer sur nos vrais atouts, notamment les biscuits Prince et TUC, qui se vendent bien également à l’étranger.


Cette décision n’impliquera pas de pertes d’emplois pour la biscuiterie de Herentals, car les ouvriers seront transférés vers d’autres lignes de production.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.

Starbucks souhaite se débarrasser des pailles en plastique

12/07/2018

La chaîne de café américaine Starbucks interdira les pailles en plastique dès 2020. Un petit pas pour les fans de café, mais un grand pas pour l’environnement puisque le géant du café utilise près d’un milliard de pailles par an dans le monde entier.

AB InBev en tandem avec l’entreprise turque Efes sur le marché russe

12/07/2018

Afin de contrer le succès décroissant sur le marché russe, AB InBev a regroupé ses activités au pays de Vladimir Poutine avec celles de l’entreprise turque Anadolu Efes dans une joint-venture.

Le ministre Muyters dit non aux prépensions chez Carrefour

11/07/2018

Le ministre flamand de l’Emploi Philippe Muyters a rendu un avis négatif sur les RCC (anciennement prépensions) dans le cadre du plan de restructuration de Carrefour. Le verdict final revient au ministre fédéral Kris Peeters.

Pepsico: CA en hausse, grâce aux snacks

10/07/2018

Au deuxième trimestre de cette année le géant des snacks et des boissons Pepsico a enregistré une légère hausse de son chiffre d’affaires de 2,4%. En revanche le bénéfice net a chuté de 14% suite à la charge fiscale globale.

Changement managérial chez Ahold Delhaize en Grèce et en Roumanie

09/07/2018

Ahold Delhaize a annoncé deux changements au sein de son équipe directionnelle : Vassilis Stavrou devient président de la marque Alfa Beta en Grèce et succède à Leonidas Vrettakos qui prend sa retraite après 21 ans de service dans l’entreprise.