Le biscuit Aztec Jungle de LU s’incline devant le biscuit Dinosaurus de Lotus

Le biscuit Aztec Jungle de LU s’incline devant le biscuit Dinosaurus de Lotus

La biscuiterie LU de Herentals a arrêté la production des biscuits Aztec Jungle, lancés en juin 2013 après que le fabricant ait perdu les droits des fameux biscuits Dinosaurus, rachetés par son concurrent Lotus Bakeries.

L’original plus populaire que la copie

En novembre 2012 Lotus Bakeries (spéculoos) acquérait les droits du « biscuit le plus vendu en Belgique » : le biscuit Dinosaurus, qui jusqu’alors avait toujours été fabriqué par LU. La  cession des droits exclusifs de son biscuit emblématique a entraîné une sérieuse perte financière pour LU, qui s’est empressé de lui trouver un digne successeur : Aztec Jungle, la copie parfaite des biscuits Dinosaurus au niveau de la recette et du goût, mais cette fois sous forme de singe, de toucan ou encore de tortue.


LU était convaincu que le consommateur opterait pour le goût ‘original’ et que l’importance de la forme ne serait que secondaire, ce qui après coup semble avoir été une erreur de jugement : « En soi les biscuits Aztec Jungle se vendaient bien. Mais on savait d’avance qu’il serait difficile de surpasser la popularité des Dinosaurus. Le succès du biscuit Dino était trop grand et son nom trop connu », admet Annick Verdegem porte-parole de LU.


Arrêt de la production depuis le nouvel an

C’est pourquoi LU a décidé de mettre fin à la fabrication d’Aztec Jungle à Herentals. L’arrêt de la production date déjà de la nouvelle année, mais l’information vient seulement d’être diffusée. « En effet la production a été entièrement arrêtée », confirme Verdegem. « Avant notre biscuit Dino était commercialisé en Belgique, en France, aux Pays-Bas et dans d’autres pays, mais la direction a décidé de vendre la nouvelle version uniquement en Belgique. De ce fait le processus de production n’était plus assez rentable. Nous avons donc décidé de nous concentrer sur nos vrais atouts, notamment les biscuits Prince et TUC, qui se vendent bien également à l’étranger.


Cette décision n’impliquera pas de pertes d’emplois pour la biscuiterie de Herentals, car les ouvriers seront transférés vers d’autres lignes de production.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

Back to top