Le Bon Grain : un candidat-repreneur se manifeste

Le Bon Grain : un candidat-repreneur se manifeste

Un possible repreneur du groupe de boulangerie Le Bon Grain qui été déclaré en faillite, a fait une offre auprès du curateur.  Si le rachat se concrétise, près de 200 des 700 emplois au total pourraient être sauvés.

 

La Lorraine repreneur ?

L’offre publique d’acquisition concerne les établissements d’Asse et de Heusden-Zolder.  Selon certains initiés, l’offre aurait été faite par La Lorraine, le leader des produits de boulangerie sur le marché belge et propriétaire de la chaîne Panos.  Les banques et le tribunal analyseront l’offre aujourd’hui et décideront demain si elle est suffisante.

 
En plus des établissements à Asse et à Heusden-Zolder, le Bon Grain possède également des centres de production à Diest, Ardooie, Lommel et Morlanwelz.  Les trois premiers ne susciteraient pas l’intérêt, mais  aucune nouvelle n’a été communiquée concernant l’usine du Hainaut dont le dossier est géré séparément.

 
La semaine dernière, le Bon Grain a demandé la mise en faillite auprès des tribunaux de Leuven et de Charleroi. L’entreprise a estimé que les investissements fournis n’avaient pas généré de nouvelles sources de revenus dans les délais, raison pour laquelle les banques ont résilié les lignes de crédit.

Tags: