Le Pain Quotidien plonge dans le rouge

Gevel vestiging Le Pain Quotidien in Philadelphia, VS

En 2017 la chaîne de boulangerie Le Pain Quotidien a plongé dans le rouge: le bénéfice a chuté jusqu'à 6,6 millions de dollars (5,7 millions d'euros) en-dessous de zéro. En revanche le chiffre d'affaires a progressé de 1,5%.

 

Coûts non-récurrents

Malgré la hausse du chiffre d'affaires de 1,5% à 301 millions de dollars (260 millions d'euros), le bénéfice a chuté. Au bout du compte L'EBITDA de 23 millions de dollars (20 millions d'euros) s'est transformé en une perte nette de 6,62 millions de dollars (5,7 millions d'euros). L'année auparavant l'entreprise avait enregistré un bénéfice net de 4,2 millions de dollars (3,6 millions d'euros).

 

La perte s'expliquerait essentiellement pas les coûts non-récurrents. L'an dernier quasi toute l'équipe directionnelle a démissionné, ce qui a coûté 2,2 millions de dollars  (1,9 million d'euros) à l'entreprise. Jerry Gamez, qui auparavant avait occupé diverses fonctions chez Burger King, a été désigné comme nouveau CEO.

 

Les coûts augmentent plus vite que le CA

Mais ce n'est pas tout : l'an dernier les coûts ont augmenté de 5%, tandis que les revenus n'ont progressé que de 1,5%. Un écart qui serait dû aux loyers élevés des endroits exclusifs que privilégie Le Pain Quotidien pour l'installation de ses établissements. Par ailleurs la dette de la chaîne a également augmenté.

 

L'investisseur et actionnaire principal Cobepa (de la famille Spoelberch, l'une des familles propriétaires belges d'AB InBev) procédera d'ici peu à une nouvelle levée de fonds, en vue de financer le nouveau plan d'expansion mis au point par le CEO Gamez. Début 2018 les différents actionnaires, dont le fondateur Alain Coumont et Emiel Lathouwers, fondateur d'A.S. Adventure, ont pourtant déjà injecté 10,5 millions d'euros supplémentaires dans l'entreprise.


Actuellement Le Pain Quotidien compte 271 points de vente dans 21 pays. L'an dernier quatre nouveaux établissements ont ouvert leurs portes.