Le prix du beurre atteint un niveau record

Le prix du beurre atteint un niveau record

Une crise du beurre menace l'Europe : ces dernières années la demande de beurre a fortement augmenté, alors que l’offre est en baisse. Cette situation entraîne d’énormes hausses de prix, voire même une pénurie dans certains pays.

Forte demande, production en baisse

Ces trois dernières années la demande de beurre a augmenté de 7% en Europe et au niveau mondial l’utilisation de beurre est également en hausse. Cette demande accrue s’explique notamment par l’amélioration de l’image du beurre qui aujourd’hui est considéré comme un produit authentique et moins comme un produit nocif pour la santé.


En revanche la production de beurre est en baisse : « Depuis septembre 2016 les livraisons de lait en UE ont diminué », explique Renaat Debergh de la Confédération Belge de l'Industrie Laitière à la VRT. « Ce qui signifie donc moins de matières grasses laitières, la base du beurre. »


Ces deux facteurs ont fait flamber le prix du beurre en peu de temps. « Début octobre le prix du beurre s’élevait à 6,5 euros le kilo. Un niveau record, que je n’ai encore jamais connu. Il y a un an le prix était de 3 euros le kilo », précise Debergh.


Pénurie en France

En Belgique ce déséquilibre entre l’offre et la demande entraîne une hausse des prix de tous les produits contenant du beurre. Mais en France la situation est pire, il y a pénurie. Une situation qui s’explique en partie par le fait que la France mise fortement sur les produits français et donc sur le beurre d’origine française. Or les producteurs français ne parviennent plus à suivre la demande. De plus ils refusent d’approvisionner certaines grandes chaînes, qui leur proposent des prix trop bas. En outre la médiatisation de la pénurie du beurre a provoqué une ruée dans les magasins.


Mais une baisse des prix est en vue, car les producteurs laitiers ont augmenté leur production suite à l’importante demande. Sur le marché industriel on constate déjà une légère baisse. « L’ajustement du prix pour le consommateur viendra un peu plus tard. La répercussion de la hausse avait également pris un peu de temps. Mais le prix pour le consommateur finira inévitablement par baisser. »

 

Tags: