Le prosecco italien prend le pas sur le cava espagnol

Le prosecco italien prend le pas sur le cava espagnol
Nouvelle effervescence dans le secteur des vins mousseux : c'est d'abord le champagne français qui s'est vu évincé au profit du cava espagnol moins onéreux. Aujourd'hui le cava petit à petit doit céder sa place au prosecco, le vin blanc sec mousseux du nord de l'Italie.

Problèmes de prix et de perception

Les bulles espagnoles sont confrontées à un double problème. Le prix des raisins a doublé suite aux mauvaises récoltes, ce qui menace de faire augmenter le prix d'une bouteille de cava de 30 à 50%.

 

De plus, le cava doit remédier à un problème d'image : « Depuis que les supermarchés ont proposé des bouteilles de cava à moins de 5 euros, les producteurs de cava de qualité font face à des problèmes de crédibilité. Comment expliquer au consommateur pourquoi il devrait payer 12 ou 18 euros », se demande Wim Van Leuven, importateur de La Buena Vida sur le site de demorgen.be.

 

Nouveau prosecco, vieux champagne

Les Italiens sont prêts à combler le vide avec leur prosecco. Depuis 2008, l'Italie exporte déjà davantage de prosecco que ce qu'elle ne consomme elle-même et l'importation continue à augmenter. En partie, à cause des augmentations de prix, mais le problème se situe également au niveau du consommateur qui souhaite également essayer autre chose.

 

Et le champagne ? Suite à la crise et aux prix plus élevés, il regagne petit à petit son statut d'antan : une boisson consommée uniquement par quelques privilégiés et lors d'occasions vraiment spéciales.

 

 

Traduction : Laure Jacobs

 

 

Tags: