Le shopping dominical devient de plus en plus populaire

Le shopping dominical devient de plus en plus populaire

Le nombre de commerçants ouverts le dimanche ne cesse d’augmenter et les consommateurs sont de plus en plus nombreux à faire leurs courses le dimanche. C’est ce que révèle une enquête du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI).

Une question de survie

Selon le sondage du SNI, quasiment tous les boulangers et deux tiers des bouchers et des commerces alimentaires sont ouverts le dimanche. Toutefois la majorité d’entre eux disent le faire pour pouvoir survivre, car ces ouvertures dominicales leur permettent de faire la différence avec les grands supermarchés, généralement fermés le dimanche.


Ainsi les boulangers réalisent environ 42% de leur chiffre d’affaires hebdomadaire le dimanche. Pour les bouchers et les commerces alimentaires ce pourcentage est de 27%. Ces deux dernières années les petits commerçants constatent que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à faire leurs courses le dimanche.


Les commerçants défavorables à l’extension des horaires d’ouverture

Néanmoins les commerçants tentent de trouver le juste équilibre entre travail et vie privée : les boulangers par exemple ferment plus tôt le dimanche et les commerces alimentaires ne sont ouverts que jusque 13 heures. Ils estiment que l’allongement des plages horaires ne générera pas davantage de  chiffre d’affaires, car dans ce cas le nombre de consommateurs faisant leurs courses le dimanche, au lieu de se concentrer sur l’avant-midi, serait tout simplement réparti sur l’ensemble de la journée.


Dès lors les commerçants ne sont pas favorables à l’extension du shopping dominical : ils craignent de devoir rester ouverts plus longtemps et de perdre ainsi leur avantage concurrentiel vis-à-vis des supermarchés. Par ailleurs il n’est pas facile de trouver du personnel disposé à travailler le dimanche.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top