Les ventes non-alimentaires en recul dans les grandes enseignes alimentaires

Les ventes non-alimentaires en recul dans les grandes enseignes alimentaires

Les grandes enseignes alimentaires en France voient l’essentiel de leurs ventes dans le secteur du non-alimentaire baisser, selon une étude de l’Insee. Une diminution constante depuis plusieurs années, due notamment à l’apparition de la vente en ligne et les grandes surfaces spécialisées. 

Baisse du CA des grandes surfaces alimentaires depuis 2009

L’Insee vient de dresser une analyse du chiffre d’affaires des grandes surfaces alimentaires de 1997 à 2014. L’étude montre que le chiffre d’affaires n’a cessé de progresser au fil des années avec une hausse totale affichant + 47 %  jusqu’en 2009.  Cette année-là, sous l’effet de la crise mondiale, il a reculé de 3,4 % pour se redresser progressivement de 1,8 % et diminuer à nouveau de 0,9 % en 2014.

 

« En 2014, les ventes dans les hypermarchés se répartissent entre 66 % de produits alimentaires, 24 % de produits non alimentaires et 10 % de carburants », indique l’enquête.

 

Rivalité avec le commerce spécialisé

En outre, l’étude révèle que « la baisse en 2014 est plus sensible pour les hypermarchés (1,7 %) et les supermarchés (1,8 %) par rapport à l’ensemble du secteur. Cet écart s’explique par l’augmentation du chiffre d’affaires réalisé hors magasins et dans d’autres formes de vente gérées par les unités du secteur comme les supérettes, les magasins de bricolage, de jardinage ».

 

Néanmoins, le « drive » (retrait en voiture d’articles commandés sur internet), un concept qui a émergé timidement au milieu des années 2000, connaît une expansion importante depuis 2011 et a « contribué positivement à la croissance du chiffre d’affaires auprès des groupes et grandes surfaces alimentaires. La plupart des groupes du secteur sont désormais présents dans cette forme de vente ». 

 

L’Insee souligne toutefois que le drive n’a fait que « compenser le recul des ventes en magasins des supermarchés et hypermarchés ». En juin 2014, la France comptait plus de 2 000 drives. 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Greenpeace parodie la publicité de Noël de Coca-Cola

20/11/2017

Pour pas mal de gens la pub de Noël de Coca-Cola à la télé signifie le vrai début de la période de Noël. Cette année, Greenpeace en a fait une parodie, dans laquelle l’organisation attire l’attention sur la pollution causée par le fabricant de sodas.

Back to top