Nouvelles hausses de prix attendues dans le secteur des produits de grande consommation

Au cours du dernier trimestre, les consommateurs ont dépensé plus d'argent pour leurs courses à la suite de l’augmentation des prix. Les retailers et les fabricants devront entreprendre des actions marketing et faire des promotions afin de maintenir la demande.


Pression inflationniste

Au deuxième trimestre de 2019, les consommateurs européens ont dépensé 3,4 % de plus pour leurs achats quotidiens. Il s'agit d'une hausse de 0,9 % par rapport au premier trimestre et de bonnes nouvelles après trois trimestres consécutifs de croissance modérée. Les volumes ont augmenté de 0,5 % au deuxième trimestre, alors qu'au premier trimestre, la baisse était encore de 0,5 %. Mais il s'agit surtout d'un effet de calendrier : cette année, la fête de Pâques est en effet tombée lors du deuxième trimestre. À cause de la hausse de l’inflation, les consommateurs paient ainsi 2,9 % plus cher par produit qu'au même trimestre l'an dernier.
 

"L'inflation annuelle dans la zone euro s’élève à 1 %, il s’agit pratiquement de son niveau le plus bas en trois ans. Ceci s’explique par la diminution de l'inflation du prix de l'énergie", déclare Johan Vrancken, Directeur Général de Nielsen Benelux. "Mais comme les prix des aliments, de l'alcool, du tabac et des services augmentent plus rapidement, nous nous attendons à des pressions inflationnistes sur le comportement d'achat. Nous pensons que les prix continueront de grimper au cours des prochaines années. Les fabricants et les retailers doivent tenir compte de l'impact de cette situation sur les dépenses des consommateurs ainsi que sur leur choix de marques lors de leurs achats. Ils devront stimuler la demande par des stratégies marketing et de promotion efficaces, car les consommateurs seront prudents quant aux dépenses dans toutes les catégories.

 

Les chiffres par pays

La Turquie continue d'afficher la plus forte croissance d'une année sur l'autre (+19,4 %), et ce grâce à l'inflation. La croissance en volume affiche quant-à-elle une baisse et est d’ailleurs négative au deuxième trimestre de 2019 (-5,4 %). Les autres pays à forte croissance sont la Hongrie (+7,7 %), la Pologne (+7,1 %), la République tchèque (+6,6 %), la Slovaquie (+4,6 %) et le Portugal (+4,2 %). La Finlande, en revanche, a enregistré le taux de croissance le plus faible (0,3 %). La Belgique se classe 17ème sur 28 pays avec une croissance nominale de 1 %.
 

Parmi les cinq plus grands pays européens, l'Italie était en tête au deuxième trimestre de 2019 avec la plus forte croissance des produits de grande consommation (+4 %), suivie de l'Allemagne (2,4 %) et de l'Espagne (2,3 %), tandis que la France et le Royaume-Uni ont enregistré respectivement 1,3 % et 0,7 % de croissance au deuxième trimestre de 2019.