Orangina Schweppes ferme son usine de Genval

Orangina Schweppes ferme son usine de Genval

Après 50 ans d’activité, l’unité d’embouteillage du fabricant de boissons rafraîchissantes Orangina Schweppes à Genval (Brabant wallon) va fermer ses portes. Quarante emplois sont menacés par cette fermeture.

« L’usine tourne à moins de 25% de sa capacité »

La fermeture de l’usine de Genval n’est pas due à une baisse de popularité des boissons rafraîchissantes produites – du moins pas dans la distribution –, mais au recul de la demande des formats embouteillés à Genval. Aujourd’hui les consommateurs optent davantage pour des canettes et des petites bouteilles, or Genval produit des grandes bouteilles.


Parallèlement depuis plusieurs années l’entreprise a vu baisser ses volumes dans le secteur de l’horeca.  Les petites bouteilles en verre consignées -  dont l’embouteillage se fait à Genval – se vendent donc moins bien. Résultat : le site de Genval tourne à 25% de sa capacité. « Par conséquent les frais de production par litre sont trop élevés et les investissements à faire pour adapter l’usine aux exigences techniques actuelles ne sont économiquement pas justifiables », affirme la direction.


Les syndicats et le personnel avaient pourtant pressenti l’arrêt de la production, vu la baisse des volumes et les tests que l’entreprise disait effectuer dans des usines françaises avec des bouteilles qui quittaient les installations de Genval. Ce qui n’empêche que l’annonce de la fermeture a été très mal accueillie par les travailleurs, qui hier ont débrayé, mais devraient reprendre le travail aujourd’hui.


Pour les départements vente & marketing, logistique, finances/IT et ressources humaines – comptant 88 employés au total – la fermeture ne devrait pas avoir de conséquences. « Les ventes et la distribution des marques d’Orangina Schweppes sur le marché belge resteront inchangées », précise l’entreprise.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Greenpeace parodie la publicité de Noël de Coca-Cola

20/11/2017

Pour pas mal de gens la pub de Noël de Coca-Cola à la télé signifie le vrai début de la période de Noël. Cette année, Greenpeace en a fait une parodie, dans laquelle l’organisation attire l’attention sur la pollution causée par le fabricant de sodas.

Alibaba investit 2,5 milliards dans une filiale d'Auchan

20/11/2017

Alibaba vient de prendre une participation de 36 % dans Sun Art Retail Group. Avec 450 supermarchés, ce dernier est la deuxième chaîne de supermarchés en Chine ; le détaillant français Auchan en est par ailleurs le principal actionnaire.

Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

Back to top