Ralentissement de la croissance chez Carrefour

Ralentissement de la croissance chez Carrefour

Au niveau mondial Carrefour a réalisé une croissance organique de 2,4% au cours du quatrième trimestre 2015. En Belgique par contre les ventes sont en léger recul, suite à l’hiver trop doux et la menace terroriste.

Impact de l’hiver trop doux

Durant le quatrième trimestre le chiffre d’affaires consolidé de Carrefour a atteint 22,4 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires comparable a progressé de 2,1%, et ce grâce aux solides performances des marchés étrangers, avec une croissance like-for-like de 3,6%, contre 0,2% en France.


Les hypermarchés français ont souffert du temps hivernal exceptionnellement doux, affirme le distributeur. En revanche les supermarchés (+1,5%) et les magasins de proximité (+1,1%) ont fait mieux.


La plupart des autres pays européens affichent de bons résultats. En Espagne le groupe a réalisé une croissance 2,5% et en Italie, où la situation semble se redresser, il est question d’une croissance de 3,5%. La Pologne et la Roumanie ont également enregistré des chiffres positifs.


Menace terroriste

En Belgique le chiffre d’affaires comparable a reculé de 0,4%. Un résultat décevant comparé aux chiffres en début d’année. Néanmoins le chiffre d’affaires ‘food’ est resté stable, précise Carrefour. Le recul s’explique par la baisse des ventes dans le segment non-alimentaire, suite aux températures hivernales élevées et aux fermetures de magasins au mois de novembre en raison de la menace terroriste.


Sur base annuelle le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 3,0% (2,4% sur base comparable) à 86,3 milliards d’euros. En Belgique la croissance du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice s’élève à 1%. Le groupe confirme que le résultat opérationnel sera en ligne avec les 2,45 milliards attendus.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Les frères Mestdagh se retirent de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh

05/12/2017

Les frères Eric et John Mestdagh ont décidé de se retirer de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh à partir de l’été prochain. Ils resteront néanmoins impliqués dans les stratégies à long terme de l’entreprise.

Ahold fait la leçon à Delhaize : il faut innover plus rapidement

05/12/2017

Delhaize doit innover plus rapidement et c’est au directeur d’Albert Heijn, Wouter Kolk, d’apprendre aux Belges comment s’y prendre, affirme Dick Boer, CEO d’Ahold Delhaize dans une interview surprenante, où il évoque également Amazon et bol.com.

La bière d’AB InBev 3% plus chère à partir de l’an prochain

05/12/2017

A partir du 1er janvier les bières d’AB InBev coûteront en moyenne 3,04% plus cher. Pour le secteur de l’horeca la hausse de prix s’élèvera à 3,12% et pour les magasins à 2,83%. Cette mesure concerne l’ensemble de l’assortiment.

Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge

05/12/2017

L’an dernier l’industrie alimentaire belge a progressé d’environ 3%. Toutefois cette croissance est entièrement attribuable à l’exportation, car sur le marché intérieur on observe un recul de 1,7%, et ce pour la première fois en dix ans.

Back to top