Reckitt Benckiser projette une reprise de plus de 15 milliards d’euros

Reckitt Benckiser projette une reprise de plus de 15 milliards d’euros

Reckitt Benckiser, qui chapeaute entre autres les préservatifs Durex et le produit de lessive Vanish, a jeté son dévolu sur le spécialiste américain de la nutrition infantile, Mead Johnson Nutrition. Et le groupe britannique ne lésine pas sur les moyens.

Près de 15,5 milliards d’euros

Le fabricant britannique de produits ménagers et pharmaceutiques est prêt à offrir 90 dollars par action – en cash – pour Mead Johnson Nutrition, ce qui porte le montant de rachat total à 16,7 milliards de dollars, soit environ 15,47 milliards d’euros. Jusqu’en 2009 le spécialiste américain de nutrition infantile faisait partie du groupe Bristol-Myers.


Mead Johnson existe depuis plus de 110 ans et vend une septantaine de produits pédiatriques sur plus de 50 marchés dans le monde. L’an dernier le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 3,75 milliards de dollars (environ 3,48 milliards d’euros), soit une baisse de 8% par rapport à 2015 (-3% à taux de change constants). Le bénéfice avant impôts s’est établi à 926,8 millions de dollars (près de 859 millions d’euros).


Ainsi Mead Johnson Nutrition semble passer sous le nez du français Danone, qui selon les rumeurs convoitait également l’entreprise américaine.