Refresco passe sous pavillon franco-canadien

Refresco passe sous pavillon franco-canadien

L’embouteilleur néerlandais Refresco passe aux mains de PAI Partners. Ce fonds d’investissement français, ainsi que British Columbia Investment Management, déboursent 20 euros par action, ce qui porte le montant de la reprise à 1,62 milliard d’euros.

Troisième tentative

Les Français sont finalement parvenus à mettre la main sur Refresco : PAI lorgne depuis longtemps le plus grand producteur européen de boissons rafraîchissantes et de jus de fruits, qui approvisionne notamment Aldi, Lidl et d’autres supermarchés (sous marque propre). En 2015 le fonds d’investissement français aurait offert 1,5 milliard d’euros en vue d’acquérir l’embouteilleur, mais à l’époque le propriétaire 3i avait préféré opter pour une introduction en bourse.


En avril de cette année PAI a émis une offre de 1,4 milliard d’euros, qui a été rejetée par Refresco. Début octobre PAI a fait une nouvelle tentative, avec le soutien du canadien British Columbia Investment Management, en formulant une offre de 1,6 milliard d’euros, qui a été jugée suffisante par Refresco pour entamer les négociations. A présent l’affaire est conclue : Refresco passe en mains franco-canadiennes pour un montant de 1,623 milliard d’euros. La direction de l’entreprise et les trois plus grands actionnaires (3i, Ferskur et Tamoa, qui ensemble détiennent 26,5% des actions) ont accepté l’offre.


Valorisation à 3,3 milliards d’euros

Le deal, qui devrait être finalisé dans le courant de premier trimestre de 2018, valorise Refresco à 3,3 milliards d’euros. Le groupe a accumulé de lourdes dettes après les reprises de ces dernières années. La récente acquisition de l’embouteilleur américain Cott, la plus grande acquisition jamais réalisée par Refresco, a également été entièrement financée avec des dettes.


Refresco est actif au Benelux, en Finlande, en France, en Allemagne, en Italie, en Pologne, au Portugal, en Espagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. L’an dernier le groupe, qui emploie 5.500 personnes, a embouteillé 6,5 milliards de litres de boissons rafraîchissantes et a réalisé un chiffre d’affaires (y compris Cott) de près de 3,6 milliards d’euros.


Au Benelux Refresco dispose de quatre sites : trois aux Pays-Bas (Maarheeze, Bodegraven et  Hoensbroek) et un en Belgique (Ninove). Refresco Benelux compte 650 employés et embouteille chaque année plus d’un milliard de litres de produits finis dans 2,2 milliards d’emballages,  sous forme de canettes, bouteilles en plastique et cartons (brik).