Stabilisation des prix alimentaires en Belgique

Stabilisation des prix alimentaires en Belgique

Après des années de hausses constantes, les prix alimentaires se sont stabilisés. On observe néanmoins d’importantes différences d’après les catégories : les produits de marque ont diminué en prix, alors que les produits premiers prix ont augmenté.

Légère baisse des prix alimentaires en 2013

Malgré deux légères hausses durant les périodes février-mars et  juin-juillet 2013, le baromètre des prix alimentaires de Test-Achats montre une légère baisse sur l’ensemble de l’année : en règle générale les prix de l’alimentation ont diminué de 0,38%. Une baisse attribuable en grande partie aux produits de marque dont le prix diminue de 2,38% et dans une moindre mesure aux marques de distributeur (-0,48%), alors que les produits ‘premiers prix’ (notamment 365 chez Delhaize, Discount chez Carrefour, Everyday chez Colruyt) augmentent de 4,27%.


Les produits de marque dont les prix ont le plus diminué en 2013 sont les fish sticks (-12,43 %), l’huile d’olive (- 12,56 %) et les pâtes (- 10,77 %). Parmi les marques de distributeur, les plus fortes baisses concernent également l’huile d’olive (-7,45%) et les fish sticks (-6,91%). A l’inverse pour les produits ‘premiers prix’ les plus fortes hausses ont été observées pour l’huile d’olive (+38,26%), suivie par la confiture (+13,22%). Quant aux produits frais, les hausses de prix touchent les pommes de terre (+4,22%), le poisson (+1,23%) et la viande (+0,54%), alors que les légumes (-3,39%) et les fruits (-0,27%) sont devenus meilleur marché.


Aujourd’hui le SPF Economie annonçait l’indice des prix à la consommation pour le mois de mai. Ces chiffres confirment la tendance à la baisse : non seulement l’inflation a atteint son niveau le plus bas en 4,5 ans (0,36%), mais pour l’alimentation elle est négative pour la première fois depuis le mois de janvier, et ce grâce à l’hiver clément et aux légumes relativement bon marché.


« Plus cher que les pays voisins »

Test-Achats estime que la stabilisation des prix alimentaires est « une bonne nouvelle, étant donné que le consommateur belge a subi de fortes augmentations de prix les années précédentes. Cependant, tout n’est pas rose. » En effet Test-Achats a comparé le niveau de prix de la Belgique avec les pays voisins et a constaté que le consommateurs belge continue de payer bien plus cher que ses voisins.


Pour illustrer son propos l’organisation de défense des consommateurs fait référence à l’étude de l’Observatoire des prix (ICN), qui démontre qu’entre 2008 et 2013 les prix des produits alimentaires transformés ont grimpé de 12,6%  en Belgique, contre 9,6% seulement chez nos voisins.


« Cette période n’a donc pas été rose pour les consommateurs », conclut Test-Achats. « Surtout si l’on sait que l’alimentation pèse lourdement sur le budget des ménages, ce poste venant juste après le logement. »  A titre illustratif : un ménage belge dispose en moyenne d’un revenu annuel  de 35.500 euros, dont 5.000 euros sont consacrés à l’alimentation.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: