Ter Beke se remet difficilement du scandale de la viande de cheval | RetailDetail

Ter Beke se remet difficilement du scandale de la viande de cheval

Ter Beke se remet difficilement du scandale de la viande de cheval

En 2013 l’entreprise de transformation de viande Ter Beke a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires, principalement en raison du scandale de la viande équine survenu en début d’année. Les clients perdus suite à cette affaire, tardent à revenir.

Les repas préparés, principales victimes

Le chiffre d’affaires de Ter Beke au cours de 2013 a régressé de 3,3% à 407,2 millions d’euros. Un recul qui s’explique avant tout par la forte baisse des ventes de repas préparés, dont le chiffre d’affaires a chuté de pas moins de 11,4%.


Te Beke produit notamment les marques Come a Casa et Vamos, ainsi que des marques maison. Ce segment des plats préparés a été lourdement touché par le scandale de la viande de cheval, qui a frappé le secteur début 2013. Même si aucune trace de viande équine illégale n’a été trouvée chez Ter Beke, le consommateur a néanmoins boudé les plats prêts-à-l’emploi.


Jusqu’à présent Ter Beke a du mal à récupérer ses clients perdus. Même si au deuxième semestre 2013 il était question d’une amélioration dans cette division, l’EBITDA ne s’élève qu’à 30,8 millions d’euros, une baisse de 7,1% par rapport à 2012. Le résultat d’exploitation est en régression de 21,9%  par rapport à 2012 et s’établit  à 10,6 millions d’euros. Le bénéfice net, quant à lui, s’élève à 6,2 millions d’euros, soit un recul de 24,4% par rapport à l’année précédente.


Selon Ter Beke, ces résultats devraient s’améliorer très nettement en 2014 : la confiance du consommateur ne cesse de se renforcer et le groupe lancera cette année quelques nouveaux produits, qui stimuleront le chiffre d’affaires.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

PepsiCo : hausse du chiffre d’affaires, plongeon du bénéfice

15/02/2018

Malgré un 4ème trimestre atone, durant lequel les snacks ont compensé les ventes en déclin de sodas, PepsiCo est néanmoins parvenu a clôturé 2017 avec une légère croissance du chiffre d’affaires. Par contre le bénéfice net a fondu.

Nestlé : croissance décevante en 2017

15/02/2018

Avec une croissance minime de 0,4% en 2017, le géant agroalimentaire suisse Nestlé a déçu les attentes des analystes.

« Trois remodelages en quatre ans ! »

15/02/2018

Si quelqu’un s’y connaît en matière de restyling et de remodelage de supermarchés, c’est bien Frederic Van Landeghem. Nous avons demandé à ce spécialiste en la matière d’éclairer notre lanterne.

« Aldi envisage une réunification Nord et Süd »

15/02/2018

Le discounter allemand Aldi envisage de réunir à nouveau sous le même toit les branches Aldi Nord et Aldi Süd, qui pour l’instant opèrent séparément. C’est ce que révèle un rapport que l’hebdomadaire Manager Magazin a pu consulter.

Les syndicats de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning

15/02/2018

Les collaborateurs de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning pour protester contre les licenciements annoncés par le groupe. Dans l’hypermarché de Mons les employés sont passés à l’action et ont saboté les caisses concernées.

Back to top