Ter Beke se remet difficilement du scandale de la viande de cheval

Ter Beke se remet difficilement du scandale de la viande de cheval

En 2013 l’entreprise de transformation de viande Ter Beke a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires, principalement en raison du scandale de la viande équine survenu en début d’année. Les clients perdus suite à cette affaire, tardent à revenir.

Les repas préparés, principales victimes

Le chiffre d’affaires de Ter Beke au cours de 2013 a régressé de 3,3% à 407,2 millions d’euros. Un recul qui s’explique avant tout par la forte baisse des ventes de repas préparés, dont le chiffre d’affaires a chuté de pas moins de 11,4%.


Te Beke produit notamment les marques Come a Casa et Vamos, ainsi que des marques maison. Ce segment des plats préparés a été lourdement touché par le scandale de la viande de cheval, qui a frappé le secteur début 2013. Même si aucune trace de viande équine illégale n’a été trouvée chez Ter Beke, le consommateur a néanmoins boudé les plats prêts-à-l’emploi.


Jusqu’à présent Ter Beke a du mal à récupérer ses clients perdus. Même si au deuxième semestre 2013 il était question d’une amélioration dans cette division, l’EBITDA ne s’élève qu’à 30,8 millions d’euros, une baisse de 7,1% par rapport à 2012. Le résultat d’exploitation est en régression de 21,9%  par rapport à 2012 et s’établit  à 10,6 millions d’euros. Le bénéfice net, quant à lui, s’élève à 6,2 millions d’euros, soit un recul de 24,4% par rapport à l’année précédente.


Selon Ter Beke, ces résultats devraient s’améliorer très nettement en 2014 : la confiance du consommateur ne cesse de se renforcer et le groupe lancera cette année quelques nouveaux produits, qui stimuleront le chiffre d’affaires.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Il y a pire encore

20/10/2017

Travailler dans le secteur FMCG n’est pas une partie de plaisir. Rares sont ceux qui ont le sourire, la plupart souffrent en silence. La preuve dans la rubrique hebdomadaire ironique de RetailDetail Food, truffée cette fois de conseils  utiles.

Metro : légère croissance en 2016/2017

20/10/2017

Selon un rapport provisoire, le chiffre d’affaires de l’allemand Metro a progressé de 1,6% durant l’exercice comptable  2016/2017. Sur base comparable il est également question d’une croissance, bien que minime. Metro se dit satisfait.

Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glace chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Back to top