Ter Beke se remet difficilement du scandale de la viande de cheval

Ter Beke se remet difficilement du scandale de la viande de cheval

En 2013 l’entreprise de transformation de viande Ter Beke a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires, principalement en raison du scandale de la viande équine survenu en début d’année. Les clients perdus suite à cette affaire, tardent à revenir.

Les repas préparés, principales victimes

Le chiffre d’affaires de Ter Beke au cours de 2013 a régressé de 3,3% à 407,2 millions d’euros. Un recul qui s’explique avant tout par la forte baisse des ventes de repas préparés, dont le chiffre d’affaires a chuté de pas moins de 11,4%.


Te Beke produit notamment les marques Come a Casa et Vamos, ainsi que des marques maison. Ce segment des plats préparés a été lourdement touché par le scandale de la viande de cheval, qui a frappé le secteur début 2013. Même si aucune trace de viande équine illégale n’a été trouvée chez Ter Beke, le consommateur a néanmoins boudé les plats prêts-à-l’emploi.


Jusqu’à présent Ter Beke a du mal à récupérer ses clients perdus. Même si au deuxième semestre 2013 il était question d’une amélioration dans cette division, l’EBITDA ne s’élève qu’à 30,8 millions d’euros, une baisse de 7,1% par rapport à 2012. Le résultat d’exploitation est en régression de 21,9%  par rapport à 2012 et s’établit  à 10,6 millions d’euros. Le bénéfice net, quant à lui, s’élève à 6,2 millions d’euros, soit un recul de 24,4% par rapport à l’année précédente.


Selon Ter Beke, ces résultats devraient s’améliorer très nettement en 2014 : la confiance du consommateur ne cesse de se renforcer et le groupe lancera cette année quelques nouveaux produits, qui stimuleront le chiffre d’affaires.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

 

Tags: