Unilever enregistre sa plus faible croissance en 5 ans | RetailDetail

Unilever enregistre sa plus faible croissance en 5 ans

Unilever enregistre sa plus faible croissance en 5 ans

La déflation en Europe, les effets de change défavorables, une chute de la demande en Chine et un ralentissement dans les marchés émergents ; autant de facteurs qui ont plombé le chiffre d’affaires trimestriel d’Unilever en recul d’environ 2%.

L’Europe à la traîne

Au cours du trimestre précédent, le fabricant anglo-néerlandais de produits alimentaires et de soins, tels que Knorr, Lipton, Axe et Dove, a vu son chiffre d’affaires régresser de 2% à 12,2 milliards d’euros. Seule consolation : hors effets de change la croissance sous-jacente s’élève à 2,1%, ce qui reste néanmoins la plus faible croissance de ces 5 dernières années et qui de plus est attribuable en grande partie aux augmentations de prix.


Les ventes de produits alimentaires ont diminué de près de 1%, surtout à cause des margarines. En outre l’été médiocre en Europe a affecté les ventes de glace (-1,1%). En revanche Unilever a vendu davantage de savon, shampooing et déodorant (+1,1%), bien que l’on observe un ralentissement de la croissance, principalement suite au recul de la demande en Chine. La plus petite branche du groupe, celle des produits ‘Home Care’ (notamment Omo) progresse de 2,1%.


Au niveau géographique, le marché européen affiche les plus faibles performances avec un recul de 4,3%, alors que l’Asie progresse de 3,1% et l’Amérique de 6,8%.


« Nous traversons une réelle tempête »

Dans un commentaire à l’agence de presse AFN, le directeur financier Jean-Marc Huët indique que pour l’instant tout est défavorable à Unilever  : « Les résultats ne répondent pas à nos attentes. Le ralentissement s’est avéré plus important que ce que nous avions prévu en début d’année. C’est la cas pour la Chine et l’Asie du Sud-est et de plus nous souffrons également des troubles au Moyen-Orient et en Russie. »


En Europe, selon Huët, il est question de déflation, notamment en Grande-Bretagne et en France. « A terme, nous voyons de très nettes possibilités de croissance structurelle, mais pour l’instant nous traversons une réelle tempête », a-t-il déclaré.

 

De son côté le directeur général Paul Polman tempère en soulignant qu’ avec une croissance sous-jacente de 3 ,2% sur les 9 derniers mois, Unilever fait mieux que la concurrence. C’est pourquoi le groupe maintient sa prévision d’une nouvelle année de croissance profitable en 2014, même si « les conditions du marché resteront difficiles, au moins pour le reste de l’année », conclut Polman.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Votre portion d’absurdités spéculatives

23/02/2018

Here we go again : le retail alimentaire n’est autre qu’une guerre de tranchées. Mais qui sortira le consommateur de sa dépression hivernale ? Voilà la tâche ingrate qui incombe à RetailDetail Food dans son résumé hebdomadaire de l’actualité FMCG !

Découvrez les saveurs de demain à Tavola 2018: les 11-12-13 mars 2018 à Kortrijk Xpo

23/02/2018

(publireportage) Des produits gourmets et de qualité font de Tavola un événement incontournable: 450 leaders du marché et producteurs artisanaux, et beaucoup de nouveautés. Découvrez les gagnants du concours Tavola d’Or.

Spar va tester le paiement sans contact et sans caisse ce printemps

22/02/2018

Retail Partners Colruyt Group (RPCG) – la branche d’indépendants de Colruyt Group – prépare une app pour Spar permettant aux clients de scanner eux-mêmes leurs courses et de payer via leur smartphone.

Duvel Moortgat reprend une brasserie italienne

22/02/2018

Duvel Moortgat a augmenté sa participation minoritaire dans la brasserie italienne Birrificio del Ducato à 70%. La brasserie belge, connue également pour sa bière Vedett, est entré au capital de la brasserie de Soragna (près de Parme) en 2016.

Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Certains distributeurs des Pays-Bas, d'Allemagne et d'Autriche s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs. Ils estiment que cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

Back to top