Veviba a vendu de la viande classique comme de la viande bio durant un an

Veviba a vendu de la viande classique comme de la viande bio durant un an

Veviba, l’abattoir de Bastogne déjà visé pour d’autres fraudes ces dernières semaines, semble avoir fait passer de la viande normale pour de la viande bio. C’est ce que révèle un rapport du parquet du Luxembourg transmis au ministre de la justice Geens.

Troisième dossier de fraude en une semaine

Jusqu’à présent Veviba était accusé de deux autres fraudes :  des étiquettes falsifiées et l’utilisation de viande avariée pour la fabrication de son haché. A présent l’abattoir semble avoir vendu de la viande normale comme de la viande bio : « La viande bio, dont le prix est nettement plus élevé, a permis à Veviba d’augmenter ses marges », expliquait ce mercredi le ministre sur base du rapport.  Une explication d’autant plus plausible sachant que, d’après les rapports annuels de Veviba, l’entreprise a enregistré une perte de près de 60.000 euros en 2016.


Dans ce troisième dossier se pose à nouveau la question de l’intervention (laxiste) des services de contrôle concernés. L’Agence alimentaire avait déjà dressé en procès-verbal en décembre 2016, mais ne l’a transmis au parquet qu’en mars 2017. Ensuite il aura fallu près d’un an avant que la justice procède à une perquisition. Trente agents de l’AFSCA et vingt enquêteurs de la Police judiciaire fédérale étaient impliqués dans cette opération.