L’approche omnicanale de Maisons du Monde porte ses fruits

L’enseigne d’ameublement et de décoration Maisons du Monde peut s’estimer satisfaite de la croissance réalisée en 2018, en partie attribuable à sa stratégie omnicanale efficace : les ventes digitales représentent déjà près de la moitié du chiffre d’affaires total.


Perspectives de croissance

En 2018 le retailer a réalisé un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros, soit une croissance de pas moins de 10%, et ce en partie grâce à la reprise de l’enseigne américaine d’ameublement Modani. En excluant cette acquisition, il est question d’une croissance de 7,4%. Le chiffre d’affaires comparable a progressé de 3,1%, malgré une légère baisse de fréquentation en France. En revanche le bénéfice net a reculé de 3,7% à 60,7 millions d’euros, suite à des coûts plus élevés liés à la reprise de Modani et un changement à la direction.


Selon Julie Walbaum, qui en juillet 2018 a repris les commandes en tant que PDG, les résultats sont conformes aux objectifs. Elle souligne le succès du la stratégie omnicanale du retailer : les ventes online ont bondi de 18,7% à 249,2 millions d’euros. En y ajoutant les commandes en ligne que les clients effectuent en magasin via des tablettes, le chiffre d’affaires digital représente près de la moitié de la totalité des ventes.


L’an dernier Maisons du Monde a ouvert 28 nouveaux magasins : 13 en France et 15 ailleurs, dont le premier sous son propre nom aux Etats-Unis. Par contre l’enseigne a également fermé six points de vente. Aujourd’hui la chaîne compte donc 336 magasins dans neuf pays. Pour 2019 Maison du Monde s’attend à une nouvelle croissance d’environ 10% et envisage 35 à 40 ouvertures et une dizaine de fermetures en France, où l’enseigne optimalise son réseau.