Alibaba reprend Zalando ?

Des rumeurs d'une reprise par Alibaba font grimper le cours de l'action de Zalando. Les Chinois briguent une expansion européenne et visent certainement une entreprise telle que Zalando, semble-t-il. De simples suppositions ou pure vérité ?

L’action reprend des couleurs grâce à la rumeur d’une reprise


Le cours de l'action Zalando a fortement augmenté depuis mercredi. Malgré des performances financières décevantes et le manque d'enthousiasme du géant du e-commerce lui-même, l'action a augmenté de 6% grâce aux revendications d'un seul homme. Marcel Münch, fondateur allemand de start-up et connaisseur de la Chine, affirme dans une interview accordée au Handelsblatt qu'Alibaba souhaite reprendre Zalando.

 

Alibaba a pour objectif de s’étendre en Europe - comme en témoigne notamment le pont aérien vers Liège. Münch suppose dès lors que les Chinois investiront très prochainement dans des entreprises européennes. Zalando semble ainsi être un candidat à l'acquisition puisque la plateforme de mode compte déjà 25 millions de clients européens et qu'elle peut actuellement être acquise pour un prix « relativement favorable ».

 

Ce n’est pas la première fois que Zalando et Alibaba se côtoient. Le retailer en ligne allemand avait déjà ouvert un flagshipstore numérique sur la plateforme TMall Global d'Alibaba pour y proposer sa propre marque zLabels. Étant donné le peu de succès rencontré, le retailer a été contraint de le fermer rapidement. Toutefois, Münch en conclut que Zalando aimerait également plaire aux consommateurs chinois, sans savoir comment s’y prendre.

 

Alibaba épie Zalando avec envie

Une possible situation win-win, donc ? Certainement, selon Jorg Snoeck, le fondateur de RetailDetail, qui a récemment visité Alibaba en Chine. « Cela fait longtemps que j’estime qu'une prise de contrôle majeure est imminente. Nous constatons que les plateformes d'achat deviennent de plus en plus importantes. Aux Etats-Unis, Amazon est un moteur de recherche plus important que Google ! Les consommateurs se tournent d'abord vers les plateformes lorsqu'ils recherchent quelque chose. »

 

Le modèle d’entreprise de Zalando demeure sous pression, avec des chiffres qui restent très négatifs, et a donc besoin d'argent frais. « Celui qui reprendra Zalando fait certainement partie des ‘Big 7’, les sept multinationales dominantes du moment. Amazon dispose d'une plate-forme, alors que Facebook représente déjà un relais en quelque sorte. »

 

« Google semble avoir toutes ses chances, du moins s'il ne souhaite pas se laisser court-circuiter en Europe comme cela s’est produit par Amazon aux Etats-Unis, mais l’entreprise a certainement aussi envie et les moyens de conquérir la Chine. De plus, Alibaba épie avec envie l'énorme quantité de données des consommateurs européens déjà récoltées par Zalando », explique Snoeck.

 

Vous souhaitez visiter des géants retail chinois tels qu’Alibaba ? Au mois de mars, RetailDetail et une trentaine de cadres supérieurs du secteur visiteront Shanghai, Hangzhou et Shenzhen pendant cinq jours. Attention : il ne reste que deux places disponibles.