Des centaines de millions en demandes d'indemnisation planent sur FNG

Des centaines de millions en demandes d'indemnisation planent sur FNG
Photo: Trygve Finkelsen / Shutterstock.com

Quel sera l’avenir d’Ellos, la dernière formule de vente au détail de FNG ? Les banques réclament 200 millions d'euros, et l'ex-propriétaire Nordic Capital entame une procédure d’arbitrage parce qu'il se retrouve avec une montagne d'actions de FNG qui ne valent rien.

 

Nordic Capital exige également l'argent

La situation semble désespérée pour la holding FNG, ou du moins ce qu'il en reste. La holding, « vestige » de l'ancien empire FNG qui ne possède plus que l’enseigne scandinave de commerce électronique Ellos depuis la faillite cet été, est inondée de toutes parts de demandes de d’indemnisation. C’est ce que rapporte De Standaard.


Des réclamations des banques, d'une part, qui réclament 200 millions d'euros de dommages et intérêts, et cela alors qu'elles peuvent revendiquer un crédit de 20 millions d'euros accordé pendant le coronavirus. Elles ont perdu beaucoup d’argent dans la faillite. 

 


Et des réclamations de Nordic Capital, d’autre part, qui a vendu Ellos à FNG à l'automne 2019. Le groupe d'investissement est en colère parce qu'il attend toujours une partie du montant de la vente (environ 50 à 60 millions d'euros), mais également parce qu'il se retrouve avec des actions FNG n’ayant presque aucune valeur. Une partie du montant avait en effet été versée sous forme d'actions du groupe de mode belge. C'est pourquoi Nordic Capital a choisi d’entamer une procédure d'arbitrage.

 

Entrée en bourse pour Ellos ?

Pour sauver la holding, le tribunal a nommé un médiateur. Celui-ci était parvenu à trouver un fonds britannique enclin à débloquer un crédit d’urgence, mais les banques ont fait barrage. Aujourd'hui, les dizaines d'avocats de FNG argumentent et se demandent comment procéder. Trouver un autre crédit d'urgence sera probablement difficile au vu des nombreuses réclamations. En revanche, l’introduction en bourse d’Ellos pourrait être une solution (partielle), qui pourrait au moins permettre de rembourser les dettes.


Ellos est toujours une entreprise saine : entre janvier et fin septembre de cette année, l’enseigne de e-commerce a réalisé un bénéfice brut (EBITDA) de 25,4 millions d'euros. Pour une enseigne en ligne, c'est un résultat plus que honorable, et c'est également une progression par rapport au bénéfice brut de 20 millions d'euros en 2019. La pandémie de coronavirus a donné un nouvel élan aux ventes en ligne. Par conséquent, la valeur d'Ellos est estimée à environ 300 à 360 millions d'euros à l'heure actuelle.