Semestre difficile pour Burberry

Semestre difficile pour Burberry

Durant le deuxième semestre de son exercice décalé 2016 la maison de mode britannique Burberry a enregistré une baisse son chiffre d’affaires. Les ventes se sont avérées décevantes surtout au quatrième trimestre (de janvier à fin mars).

Légère progression de la branche retail

Sur base annuelle le chiffre d’affaires semestriel de Burberry a reculé de 1.423 à 1.410 millions de livres, soit environ 1,8 milliard d’euros. Le chiffre d’affaires de la branche retail, principale division de la marque de luxe britannique, a légèrement progressé de 1.059 à 1.064 millions de livres (le chiffre d’affaires sous-jacent est resté stable), grâce au retail japonais, qui a doublé son chiffre d’affaires annuel par rapport à l’année auparavant. En revanche les branches licences et commerce de gros ont vu baisser leur chiffre d’affaires qui s’est établi respectivement à 16 millions de livres et 330 millions de livres.


Les analystes de Liberum évoquent des ventes décevantes au quatrième trimestre : « Faibles performances en Amérique, maigres résultats à Hong Kong et Macao et ralentissement du chiffre d’affaires issu du tourisme en Europe. »


Pour l’exercice en cours 2017 le CEO de Burberry, Christopher Bailey, prévoit « des conditions économiques difficiles », qui devraient pourtant être partiellement compensées par des effets de change favorables. Mais ceci n’a pas suffi à rassurer les investisseurs : l’action à la bourse a chuté de 6%.