Superdry subit une perte de plus de 100 millions d’euros

Superdry plonge profondément dans le rouge : la perte nette de la marque de mode britannique s’élève à plus de 100 millions d’euros et le chiffre d’affaires stagne.


Problèmes sur le marché domestique britannique

Superdry est en difficulté : sur son marché domestique britannique la chaîne de mode a enregistré un chiffre d’affaires en forte baisse et une lourde perte. C’est ce qui ressort des chiffres annuels provisoires de l’exercice 2018/19, que vient de présenter la marque. Le chiffre d’affaires total s’est établi à 871,7 millions de livres britanniques (970 millions d’euros), soit une légère baisse par rapport aux 872,0 millions de livres de l’année auparavant. Sur les îles britanniques le chiffre d’affaires retail a chuté de 8,2% et les ventes de gros de 15,7%. Par contre dans le reste de l’Europe il est question de croissance.


Le bénéfice a lui aussi été affecté par les problèmes sur le marché britannique : l’entreprise a dû s’acquitter d’une charge non-récurrente de pas moins de 129,5 millions de livres (140 millions d’euros) liée à des dévalorisations et dépréciations sur des contrats de leasing de 114 magasins déficitaires. Finalement le résultat d’exploitation est passé d’un bénéfice de 50,7 millions de livres l’an dernier à une perte de 98,5 millions de livres (110 millions d’euros) aujourd’hui.


Retour aux racines

« Les problèmes de l’entreprise ne peuvent être solutionnés du jour au lendemain », admet le fondateur Julian Dunkerton, qui en avril dernier a repris les commandes. En mars 2018 il avait abandonné sa fonction de CEO, mais a finalement repris les rênes vu les problèmes persistants.


Pour inverser la tendance Dunkerton veut revenir aux racines de la marque, avec l’accent sur le design, la qualité et une approche retail orientée client. Il entend également miser sur le marché asiatique. Le CEO espère ainsi renouer avec une croissance solide et rentable.