Du soja local pour Alpro

Du soja local pour Alpro
Foto Alpro

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro achète ses graines de soja uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Durabilité

Pour Alpro la durabilité est une priorité : le fabricant tente autant que possible d’acheter ses graines de soja au niveau local. Ainsi dans son usine d’Issenheim en France Alpro transforme uniquement des graines cultivées sur le territoire français. Aux Pays-Bas Alpro collabore avec une cinquantaine d’agriculteurs, qui cultivent 170 hectares. Et en Belgique le groupe a démarré un projet avec cinq cultivateurs belges qui se sont lancées dans la culture professionnelle du soja et dont les 100 premières tonnes ont été récoltées cet été.


Grâce à cette production locale, Alpro a la certitude que les graines n’ont pas été génétiquement modifiées ; garantie que le fabricant ne peut obtenir pour le soja provenant des Etats-Unis, d’Argentine ou du Brésil. Par ailleurs en réduisant la distance entre le lieu de culture et le lieu de transformation du soja, Alpro diminue son empreinte écologique.


Adaptation de la culture

Toutefois pour cultiver du soja en Belgique et aux Pays-Bas  une adaptation aux circonstances locales s’imposent : le soja est une plante subtropicale qui chez nous en principe manque de soleil pour bien mûrir et rapporte trop peu en comparaison avec le blé ou le maïs, par exemple. C’est pourquoi seules les variétés arrivant rapidement à maturité sont adaptées à la culture dans nos contrées.


Cet été Alpro a néanmoins acheté 50% de graines conventionnelles et 100% de graines biologiques en Europe, principalement en France, en Italie, en Autriche et aux Pays-Bas.

 

 

Tags: