Metro confirme les attentes

Au premier trimestre de son exercice 2018/2019 le grossiste horeca Metro a vu son chiffre d’affaires comparable progresser, tandis que le bénéfice est en léger recul. Les mesures en Russie portent leurs fruits et l’Europe de l’Ouest affiche de bonnes performances.


Investissements dans les prix

Le chiffre d’affaires du grossiste au premier trimestre s’est établi à 8,02 milliards d’euros, soit une baisse de 0,6% due aux effets de change en Russie et en Turquie. La hausse du chiffre d’affaires comparable de 2,3% est en grande partie attribuable aux activités en Europe de l’Est (hormis la Russie) et en Asie. En Europe de l’Ouest le chiffre d’affaires comparable a augmenté de 1%, grâce aux bonnes performances en France, en Italie et en Espagne. En Allemagne par contre le chiffre d’affaires est légèrement sous pression suite à une fermeture de magasin.


Le bénéfice opérationnel est en baisse de 6,4% suite aux effets de change et aux investissements dans les prix en Russie. Il y a quelque temps le groupe a entamé une restructuration sur le marché russe, qui ces dernières années a subi de lourdes pertes. Le repositionnement s’accompagne de baisses de prix et de remises sur volume afin d’attirer davantage d’entrepreneurs indépendants.


« Le chiffre d’affaires et les revenus de Metro sont conformes aux attentes. Nos mesures en Russie donnent des résultats positifs. L’Asie, l’Europe de l’Est et les activités de livraison continuent de se développer avec dynamisme. Le focus renforcé sur l’horeca et les traders porte ses fruits. Nous pouvons confirmer les prévisions pour l’exercice 2018/19 », déclare Olaf Koch, président du conseil d’administration. Par contre le groupe n’a donné aucun détail supplémentaire sur la cession imminente de la chaîne d’hypermarchés Real.