H&M continue sa progression, mais combien de temps encore ?

H&M blijft inzetten op transformatie, zoals de opening van een nieuwe flagshipstore in Parijs.

Cela fait cinq trimestres consécutifs que le géant suédois de la mode H&M progresse. Le chiffre d’affaires jusqu’à fin mai affiche une hausse de 11%. Mais le géant de l'habillement admet lui-même avoir encore du pain sur la planche.


6% sans effets de change

Le groupe a vu son chiffre d'affaires grimper à 57,5 milliards de couronnes suédoises (environ 5,4 milliards d'euros) au cours du dernier trimestre, de mars à fin mai. Hors effets de change, le chiffre d'affaires aurait augmenté de 6 %. Il s'agit du cinquième trimestre consécutif de croissance pour les Suédois.

 

Le secteur de la mode continue de changer rapidement, selon les dires du groupe. À l’heure où les ventes et la satisfaction de la clientèle augmentent, le groupe de mode dit vouloir se concentrer encore davantage sur la transformation que H&M a initiée suite au fait que l’entreprise est aux prises avec des stocks trop importants et de fortes réductions de prix, mais tout cela « va dans la bonne direction ». Cependant, il reste encore beaucoup de travail à faire et de nombreux défis à relever, selon le PDG Karl-Johan Persson.


Les analystes prévoient un nouveau ralentissement de la croissance

Les chiffres trimestriels complets seront dévoilés par le géant suédois de la mode fin juin. Les analystes craignent néanmoins que le montant annoncé du chiffre d’affaires cache une partie de l'histoire. Au mois d’avril et mai, la croissance du chiffre d'affaires aurait ralenti, rapporte Bloomberg. Alors que la progression du chiffre d'affaires aurait atteint les 7% au mois de mars, celle-ci serait retombée à 5,5% au mois d’avril et mai, selon l'analyse. Il est donc probable que les stocks aient de nouveau grossis (alors que H&M tente de les réduire depuis des années), ce qui a entraîné une stagnation des bénéfices.

 

Bien que H&M ne réagisse pas à ces projections et que le chiffre d'affaires officiellement annoncé soit plus élevé que prévu, l'action a immédiatement chuté en bourse. D'autres retailers du secteur de la mode ont également souffert d’un trimestre difficile. Le grand rival Inditex a néanmoins réussi à surprendre avec de solides performances au printemps dernier.