Un solide second semestre propulse les ventes de Danone en 2017

Un solide second semestre propulse les ventes de Danone en 2017

Danone a clôturé son exercice 2017 avec une croissance comparable de 2,5%, grâce à un solide second semestre durant lequel le chiffre d’affaires comparable a progressé de 4,2%.

Whitewave

Le chiffre d’affaires de l’entreprise laitière française s’est élevé à 24,68 milliards d’euros en 2017, une croissance de 12,5% par rapport à l’année précédente.  Cette importante croissance est en grande partie attribuable à la reprise de Whitewave qui a permis à Danone d’acquérir Alpro.  Le bénéfice opérationnel a fait un bond de 27,7% à 3,7 milliards d’euros, alors que le bénéfice net est passé de 1,72 milliards d’euros à 2,45 milliards d’euros (+42,6%).


 « En 2017, Danone a une nouvelle fois démontré la solidité de son portefeuille », précise le PDG Emmanuel Faber : « Malgré un marché en difficulté et des coûts en hausse, nous avons réalisé de bons résultats annuels.  Nous démarrons l’année 2018 sur des bases plus solides et je suis convaincu que nous sommes sur la bonne voie pour réaliser nos ambitions pour 2020. »

 
Une division laitière plutôt faible

La division laitière de Danone n’a pourtant pas connu sa meilleure année, avec une baisse de 1,3% du chiffre d’affaires comparable et un recul de 6,1% des volumes.  Cela s’explique principalement par la faible performance en Europe.  Ces résultats médiocres ont été compensés par la « Specialized Nutrition » et par la vente des eaux.  Le chiffre d’affaires de la « Specialized Nutrition » a augmenté de 9,3% et le volume de 3%, alors que la vente des eaux a progressé de 4,7% en termes de chiffre d’affaires et de 7,1% en termes de volume.


La croissance du chiffre d’affaires a été entièrement réalisée hors Europe et Amérique du Nord puisque le chiffre d’affaires y a reculé de 1,2% et le volume de 1,1%.  Dans le reste du monde, le volume a également chuté de 1,3%, alors que le chiffre d’affaires a quand même progressé de 7,1%.


Danone a récemment cédé une grande partie de ses actions Yakult, ce qui signifie que sa participation dans l’entreprise a baissé de 21 à 7%.  La recette de cette opération, près de 1,4 milliards d’euros, servira à investir ailleurs.